José Garcia est A Fond !

Pin It

VIDEO – José Garcia est à l’affiche ce mercredi d’une nouvelle comédie : A Fond ! Il s’agit du nouveau film du réalisateur des récents et désopilants Babysitting. Rebelote, A Fond est une nouvelle comédie déjantée avec beaucoup d’actions et des gags toujours très drôle mais à plus de cent à l’heure ! Lors d’une avant-première à Montpellier, José Garcia était en direct sur Mlactu (via Plussh). Vous pouvez redécouvrir son interview.

Jose Garcia à l'affiche de A Fond - Copyright Wild Bunch Distribution

Jose Garcia à l’affiche de A Fond – Copyright Wild Bunch Distribution

Mlactu : Avec A Fond, on oscille entre comédie et film d’action :

José Garcia : C’est un film familial… à sensations fortes. C’est un nouveau truc que l’on a compilé !

Donc maintenant, vous êtes aussi cascadeur ?

José Garcia : Il était temps, non pas de passer au cinéma d’auteur mais de rajouter l’action au côté un peu “fanfaronnade”.

Que s’est-il passé à la lecture du scénario, vous avez pris peur ?

José Garcia : Moi ce que j’aime, c’est ça, c’est que l’on m’envoie ce genre de scénario. Quand je me demande comment on va finir la journée, ça, ça me plait. Mais je sens que le réalisateur maîtrise très bien la technique. On sent que le postulat et l’ambition sont là. Et quand le réalisateur m’a dit que nous allions tourner cela “en vrai” avec les cascades, j’ai compris qu’il y avait vraiment de l’ambition. Là c’est un vrai tour de manège pour le spectateur.

Et comment s’est passé ce tournage qui ressemble à Speed mais avec plus d’humour…

José Garcia : Même dans Speed, ils tournaient comme nous à 60 km/h. Bon dans Speed, il y a un méchant pas dans A Fond ! Ce qui est surpuissant c’est ce côté technologie qui fait que l’on se fait avoir puisque le régulateur reste bloqué sur 160 ! Pour le tournage nous arrivions le matin sur 25 km d’autoroute fermés. Pendant 20 minutes, on roule, vous avez des voitures tous les 20 m avec un cascadeur au volant. Puis on répète, tout le monde démarre, on commence à monter à 110 km/h puis à 130, la joyeuse symphonie s’installe. Il n’y a pas une seule dissonance et nous devons connaitre notre texte au cordeau. Le véhicule lancé nous imposant le rythme à tenir.

On a l’impression que le cinéma français, vu les cascades, a beaucoup de moyens (sans parler du salaires des acteurs).

José Garcia : En fait, il s’agit d’un budget classique. La seule chose est que nous n’avons pas pu louer une autoroute en France. Comme il s’agit de services publics, on n’a pas pu les privatiser. Donc nous sommes partis en Macédoine pendant trois mois.

Il était possible de refaire les plans ou comme on est lancé dans une cascade, il était impossible de refaire ?

José Garcia : On avait le droit à l’erreur mais pas sur la route même si le risque zéro n’existe pas. Toutes les équipes de cascadeurs étaient très concentrées. La sécurité était la chose primordiale. On avait le droit à deux trois prises maxi car à chaque fois c’est deux cents voitures à remettre en place sur 25 km de route. Je remercie encore le ciel qu’aucun gibier n’ait traversé pendant le tournage. Mais c’était vraiment jubilatoire.

Comme pour Babysitting, la suite est déjà en route ?

José Garcia : Le final est un peu particulier. Il faut d’abord que les gens ait envie de faire ce tour de manège. Il faut le vivre d’abord ce premier film pour connaitre la sensation !

Retrouvez l’interview en direct via Plussh de José Garcia :

A Fond avec José Garcia - Copyright Wild Bunch Distribution

A Fond avec José Garcia – Copyright Wild Bunch Distribution

 La bande-annonce de A Fond avec José Garcia :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>