Réparer les vivants : un souffle de vie

Pin It

VIDEO – Réparer les vivants, le nouveau film de Katel Quillévéré, la réalisatrice de Suzanne, est en salles ce 1er novembre. Un film grave sur le don d’organe. L’histoire est adaptée du roman du même nom écrit par Maylis de Kerangal. Un beau film permettant de réfléchir et de se rendre compte des moyens mis en oeuvre pour sauver tout simplement : la vie.

Bouli Lanners et Tahar Rahim Copyright Mars Films

Bouli Lanners et Tahar Rahim Copyright Mars Films

Le don d’organe est un sujet bien délicat à traiter. Katel Quillévéré filme de destins très opposés : un accident et des vies qui s’arrêtent mais qui peuvent permettre à des inconnus de continuer à survivre. Emmanuelle Seigner  incarne une mère bouleversante, Anne Dorval est à fleur de peau dans son combat pour gagner quelques temps de vie supplémentaires. Et tous les moyens médicaux : associations, équipe médicale dirigée par Bouli Lanners et Tahar Rahim, transferts en avions et ambulance sont millimétrés pour amener Réparer les vivants proche du documentaire.

Beaucoup spectateurs seront dérangés : des images d’opérations sont effectivement très (trop ?) présentes et le sujet traité est lourd et difficilement supportable tant ces drames de la vie sont violents. Mais Réparer les vivants fait réfléchir et nous questionner sur ces possibles drames de la vie. En reproduisant méticuleusement et souvent poétiquement le chemin du don à la greffe d’organe, la réalisatrice nous fait prendre conscience de la difficulté de sauver des vies et de la beauté de l’être humain qui peut aussi se battre pour gagner des instants d’existence.

La bande-annonce de Réparer les vivants :

Affiche Réparer les vivants

Affiche Réparer les vivants

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>