Un fort tremblement de terre et un tsunami pourraient frapper des centrales nucléaires en Inde et au Pakistan

Centrale nucléaire de Kudankulam, Inde (crédit : indiawaterportal.org, CC BY-SA 2.0, via Wikimedia Commons)

Un tremblement de terre assez puissant pour provoquer un séisme avec un tsunami associé assez important pour mettre en danger les centrales nucléaires bordant la mer d’Oman, essentiellement celles de l’Inde et du Pakistan, selon une nouvelle étude publiée dans la revue Géophysique pure et appliquée et repris par scidev.net.
Il s’agit d’une zone à risque majeur de tsunami en raison de la subduction du Makran. En fait, de nombreuses centrales nucléaires des deux pays surplombent la mer d’Oman, car l’eau de mer est utilisée pour les refroidir.

Il s’agit notamment de la centrale de Tarapur, d’une capacité de 1400 MW, de la centrale de Kaiga, qui est actuellement en cours d’expansion et devrait atteindre 2200 MW, et de la centrale de Karachi au Pakistan, qui est également en cours d’expansion et devrait atteindre 2200 MW. En outre, une autre méga-centrale électrique est en construction à Jaitapur, qui devrait produire 9900 MW.
Une façon d’atténuer le danger d’un tsunami serait de construire de hauts barrages, mais ces derniers augmenteraient les coûts des centrales elles-mêmes, rendant l’énergie qu’elles produisent non plus économiquement viable par rapport aux autres méthodes de production d’énergie.

L’étude a été réalisée par C. P. Rajendran, un chercheur du Center for Advanced Scientific Research Jawaharlal Nehru à Bangalore. Selon le chercheur, le stress causé par des phénomènes naturels tels qu’un tremblement de terre ou un tsunami pourrait entraîner l’impossibilité d’activer les systèmes de sécurité en cas de défaillance du réacteur. Selon M. Rajendran et son équipe, les risques de tsunamis sur la côte ouest de l’Inde péninsulaire ont été largement sous-estimés, malgré un fort tremblement de terre de magnitude 8,1 en 1945 dans cette région.
De plus, l’étude a confirmé qu’en 1524, selon certains rapports historiques et d’autres preuves obtenues par les mêmes chercheurs, un autre fort tremblement de terre a frappé cette côte et parmi les témoignages, il y a aussi celui d’une flotte portugaise qui se trouvait au large de Dabhol.
Les chercheurs ont utilisé divers tests géologiques, dont la datation au radiocarbone de divers obus transportés à l’intérieur des terres, pour confirmer ce fort tremblement de terre et ce tsunami.

Ces obus se trouvent principalement près d’un complexe de dunes dans le village de Kelshi, tout près de Dabhol. Selon les chercheurs, le déplacement de tous ces obus serait dû à un tremblement de terre de magnitude 9 survenu en plein dans la zone de subduction du Makran. La présence des obus signifie qu’il y a eu un fort tsunami et les inondations qui en ont découlé.
Un tsunami de ce type pourrait non seulement faire des ravages sur les côtes du Pakistan, de l’Inde et de l’Iran et, en ce qui concerne la péninsule arabique, sur la côte d’Oman, mais pourrait également, comme le pensent les chercheurs eux-mêmes, créer des problèmes majeurs pour les centrales nucléaires avec le danger associé de libération de matières fissiles dans l’environnement.

What’s your Reaction?
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0

Hot news

Microsoft annonce la compatibilité des disques durs externes pour la Xbox S et X

Récemment Microsoft a annoncé que, comme pour la Xbox one, la Xbox S et la Xbox X seraient compatibles avec des disques durs externes....

Les poissons ont dû s’adapter au continent à cause des énormes marées il y a 400 millions d’années…

Crédit : vinsky2002, Pixabay, 4295459En utilisant des modèles mathématiques complexes pour simuler les marées de la Terre il y a environ 400 millions d'années,...

Planètes habitables dans la Voie lactée, nouvelle estimation du SETI de 300 millions

Représentation graphique du télescope spatial Kepler de la NASA qui a recueilli des données de milliers d'exoplanètes (crédit : NASA/Ames Research Centro/W. Stenzel/D. Rutter)Une...

The Witcher : nouveaux détails sur la deuxième saison

En attendant que la deuxième saison de The Witcher atterrisse enfin sur Netflix, voici quelques nouveaux détails sur la série. Sans aucun doute, la première...

A ne pas manquer

Microsoft annonce la compatibilité des disques durs externes pour la Xbox S et X

Récemment Microsoft a annoncé que, comme pour la Xbox one, la Xbox S et la Xbox X seraient compatibles avec des disques durs externes....

Les poissons ont dû s’adapter au continent à cause des énormes marées il y a 400 millions d’années…

Crédit : vinsky2002, Pixabay, 4295459En utilisant des modèles mathématiques complexes pour simuler les marées de la Terre il y a environ 400 millions d'années,...