Sevrage tabagique par cigarette électronique : comment ça fonctionne ?

0
1
Sevrage tabagique par cigarette électronique

S’il existe des patchs, des gommes à mâcher ou encore des comprimés pour essayer d’arrêter de fumer, le sevrage tabagique peut également se faire par le biais de la cigarette électronique. En revanche, ce type de sevrage n’est en rien un substitut à la nicotine, et n’est pas non plus pris en charge. Mais il est tout de même bien souvent conseillé par les médecins et surtout le plus utilisé par les fumeurs bien décidés à stopper le tabac.

Qu’est-ce que la e-cigarette ?

La cigarette électronique, aussi appelée e-cigarette, arrive en France en même temps que l’interdiction de fumer dans les lieux publics, en 2007. La cigarette électronique fonctionne à l’électricité, et dégage de la fumée comme le ferait une véritable cigarette. De la vapeur est libérée de l’objet par combustion, et l’utilisateur l’inhale. De cette manière, la cigarette électronique soulage surtout la composante psychologique du manque. Selon une enquête de Santé Publique France publiée en 2018, la e-cigarette est d’ailleurs la première aide à l’arrêt du tabac. Une étude britannique publiée l’année suivante annonce la même chose.

Sevrage tabagique par cigarette électronique

Choisir correctement sa cigarette électronique

Pour réussir son sevrage tabagique par cigarette électronique, il s’agit d’abord de bien choisir cette dernière. Il faut qu’elle soit de qualité et qu’elle tienne tout au long du sevrage, au risque de replonger rapidement dans le tabac. Mais également qu’elle nous plaise, pour ne pas être tenté à nouveau par le paquet de cigarette caché au fond de l’armoire.

Il est conseillé d’avoir toujours du liquide de rechange sur soi et de choisir une vaporette avec une grosse batterie rechargeable, pour tenir une journée entière. Le e-cigarette est vendue également en kit, dans des versions « luxe » à l’instar du très populaire kit luxe s vaporesso.
Choisir son e-liquide est également important pour réussir son sevrage par cigarette électronique. Certains contiennent de la nicotine, d’autres pas. Ainsi que des arômes. Le goût choisi va permettre d’oublier celui de la cigarette. C’est lui qui va donner envie de vapoter et qui va apporter un effet de bien-être, alors le choisir avec soin est important. La gestuelle et la vapeur qui s’enfonce dans la gorge, à la manière d’une véritable cigarette, vont également aider au sevrage. La notion de plaisir est extrêmement importante dans le sevrage par e-cigarette.

Sevrage tabagique par cigarette électronique

L’associer avec un substitut à la nicotine

La plupart des vaporettes contiennent peu de nicotine, du moins pas autant que dans une véritable cigarette. Ce qui n’est pas forcément important chez les jeunes fumeurs, mais qui peut l’être pour les gros fumeurs. Dans certains cas, le patch peut être associé à la cigarette électronique dans le cadre d’un sevrage tabagique. Il en est de même pour les gommes à mâcher ou autres médicaments qui peuvent être prescris par un médecin.

En revanche, il est très important de ne pas fumer de véritables cigarettes lorsque l’on se met à la e-cigarette.

Si c’est le cas, la dépendance au tabagisme restera bien trop élevée pour réussir à être sevré.  Dans le cas où le corps réclame une forte dose en nicotine, il est conseillé de choisir un liquide hautement dosé en nicotine – 20mg/ml au maximum en Europe – et de réduire progressivement la dose pour ne pas rechuter. En quelques mois, si ce n’est quelques semaines, le corps va s’habituer sans trop d’effort à la non-présence de la nicotine.

Bien utiliser la e-cigarette

Une cigarette électronique ne s’utilise pas de la même manière qu’une véritable cigarette. La technique est différente. Avec une cigarette, les bouffées sont souvent rapides et fortes. Avec une cigarette électronique en revanche elles doivent être plus lentes. Cette façon d’aspirer doit être adoptée au risque de voir du liquide remonter dans la cheminée de la cigarette électronique. Et dans la bouche, le liquide est beaucoup moins sympa.

Il est également important de vapoter uniquement là on l’on aurait fumé une cigarette, et aux moments où l’on aurait eu envie de fumer. L’idée est donc de la sortir lorsque l’on en ressent réellement le besoin, et non en permanence.

Sevrage tabagique par cigarette électronique

Arrêter la cigarette électronique après un an

Au-delà de 12 mois d’utilisation, il est judicieux de stopper la cigarette électronique s’il n’y a aucun risque de replonger dans le tabac. La raison est simple : aujourd’hui, les risques de l’utilisation sur le long terme de la cigarette électronique ne sont pas connus. Mais il est tout de même possible de continuer à fumer la e-cigarette sans nicotine une fois le sevrage terminé.

What’s your Reaction?
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0