L’instinct du sens de Philippe Barbaud

Comment la parole est-elle apparue chez l’homme ? Depuis l’Antiquité, les études qui traitent du sujet ont été nombreuses. Aujourd’hui, c’est Philippe Barbaud qui nous livre sa vision des choses. Pour lui, notre ancêtre se serait débarrassé de son langage animal au fil du temps en découvrant qu’il était capable d’articuler des sons par lui-même.

En trois chapitres, Philippe Barbaud nous propose de nous expliquer comment et pourquoi le langage humain est apparu. Pour ce faire, il s’intéresse à l’évolution de notre espèce du point de vue du langage. Il nous emmène donc il y a 2,5 millions d’années, alors que nos ancêtres utilisaient un langage animal, autrement dit des cris qui servaient essentiellement à prévenir du danger.

Tout aurait changé grâce à l’évolution. Avec le temps, notre ancêtre s’est adapté à son environnement. Il s’est petit à petit redressé pour adopter la position debout, ce qui aurait entraîné des transformations au niveau buccal. Une partie des organes au niveau de la bouche se serait transformée. Au début, ces organes servaient uniquement à respirer et à transformer les aliments (mâcher, mastiquer, broyer). Mais avec le temps, et avec le corps qui s’est redressé, l’intérieur de la bouche a changé. Et notre ancêtre s’est rendu compte qu’il était capable d’articuler. Autrement dit, il était capable de sortir des sons de sa propre volonté. Il ne s’agissait plus uniquement de cris d’animaux instinctifs.

Ces premiers sons devaient être équivalents à des interjections, pour exprimer la joie et la douleur, comme « Ah ! », ou encore « Oh ! », mais en plus primitif. Et à force de les utiliser, notre ancêtre a découvert sa propre existence et celle de ses congénères, il a pris conscience du soi et des autres. Il a donc cherché à communiquer, et il a eu besoin de donner du sens aux choses. Ensuite, c’est le temps qui a fait le reste. À force de chercher à communiquer et à donner du sens à tout ce qu’il voyait ou faisait, notre ancêtre a développé de nouveaux sons, et par la suite de nouveaux mots plus complexes.

C’est donc ce que nous montre Philippe Barbaud dans les deux premières parties de son livre : pourquoi et comment est apparue la parole. La troisième partie, quant à elle, s’intéresse davantage à nous expliquer comment les langues en sont arrivées au niveau actuel. En effet, on compte plusieurs milliers de langues dans le monde, et pourtant elles fonctionnent toutes sur la même organisation, la même structure. On s’attarde donc plus sur l’évolution de la parole.

C’est de manière chronologique que l’auteur nous explique ce long processus qui a pris plus de deux millions d’années. En découvrant qu’il était capable d’articuler ses premiers sons de lui-même, notre ancêtre a donc arrêté progressivement d’utiliser ses cris d’animaux qui ont disparu au fil du temps. Et cela, sous l’impulsion du sens. Cette étude est passionnante car elle touche à un grand nombre de disciplines. L’auteur s’appuie sur de nombreuses autres études (paléontologie, biologie, sociologie…) et nous fait part au fur et à mesure des idées qu’il retient et des idées qu’il rejette.

Son étude est minutieuse et est très documentée. Il lui aura fallu sept années de recherches pour en arriver à une telle conclusion. Le style d’écriture est forcément soutenu dans certaines parties du texte, mais il nous fait voyager en nous racontant l’histoire passionnante de notre espèce au travers du langage !

Référence : 9782957099993
Prix : 39€
Un livre paru aux éditions des Auteurs des livres
https://linstinctdusens.com/

Hot news

A ne pas manquer