Le plateau tibétain, nouvelle théorie de sa formation

Les chercheurs pensent avoir résolu, au moins en partie, le mystère qui se cache derrière la formation du plateau tibétain du sud (crédit : Frontières des sciences de la terre )

Le plateau tibétain a toujours été, au moins en partie, une énigme pour les géologues. La principale théorie qui sous-tend sa formation explique qu’il s’est formé par un processus tectonique provoqué par la collision de plaques continentales, notamment les plaques indienne et eurasienne.

Cependant, le même plateau tibétain possède plusieurs unités géologiques indépendantes qui semblent appartenir à des structures différentes et surtout à des époques différentes. Ces structures sont pratiquement placées les unes à côté des autres, de sorte qu’un seul événement tectonique ne peut expliquer leur formation.

C’est précisément pour aider à clarifier cette énigme que Liu Demin, chercheur à l’Université des géosciences de Chine, a publié une nouvelle étude sur Frontières des sciences de la terre.
Cette étude propose une nouvelle théorie concernant la formation du plateau tibétain méridional, une théorie qui serait en mesure d’expliquer les structures inhabituelles mentionnées ci-dessus.

En analysant les anciennes ruptures tectoniques du système de détachement du sud du Tibet (STDS), une zone parallèle à l’Himalaya avec laquelle il s’étend sur plus de 2000 km, les chercheurs ont tracé ce qui pourrait être la chaîne d’événements possible qui a conduit à l’évolution de cette région.

En pratique, il n’y aurait pas seulement eu un processus de collision tectonique, mais les zones qui composent cette région se seraient formées à des périodes complètement différentes, par des événements tectoniques séparés les uns des autres depuis des millions d’années et qui se seraient produits d’il y a 66 millions d’années à nos jours.

La chaîne d’événements aurait été causée principalement par les phases d’ouverture et de fermeture de la couche supérieure d’un océan préhistorique appelé Néo-Téthys ou aussi Téthys Océan. Ces dernières ont eu tendance à s’étendre et à s’ouvrir parallèlement aux plaques continentales qui ont connu un processus similaire. Cette chaîne d’événements a donc donné naissance au plateau tibétain que nous connaissons aujourd’hui. L’énergie thermique et l’énergie potentielle gravitationnelle de la terre joueraient également un rôle clé à cet égard.