Le nouveau télescope spatial Webb montre des détails sans précédent

Crédit : NASA/JPL-Caltech (gauche), NASA/ESA/CSA/STScI (droite)

Les quatre principaux instruments scientifiques du nouveau télescope spatial James Webb, lancé en décembre dernier seulement et situé au point de Lagrange 2 à plus d’un million de kilomètres de la Terre, sont désormais parfaitement alignés. La preuve en est, comme le rapporte un nouveau communiqué de la NASA, une nouvelle image d’une zone dense du Grand Nuage de Magellan, une petite galaxie satellite de la Voie lactée.

Instrument infrarouge moyen, ou MIRI

La nouvelle image a été réalisée par l’instrument le plus froid du télescope spatial, le Mid-Infrared Instrument, ou MIRI. L’image est comparée à celle recueillie dans la même zone par le télescope spatial Spitzer de la NASA, un télescope lancé par l’agence américaine en 2003 et dont la mission s’est terminée en 2020.
La clarté et le nombre de détails détectables dans l’image du télescope Webb sont bien plus importants, ce qui surprend d’une certaine manière même les techniciens qui travaillent sur le télescope à distance.

Grâce à son miroir primaire beaucoup plus grand et à une technologie généralement meilleure, ce télescope permettra bientôt aux scientifiques d’observer le cosmos infrarouge avec une clarté sans précédent, ce qui conduira bien sûr à de nombreuses autres découvertes.
Plus précisément, en regardant la nouvelle image, on peut voir de façon très détaillée le gaz interstellaire et même les hydrocarbures aromatiques polycycliques, les molécules de carbone et d’hydrogène. Des détails sans précédent comme ceux-ci permettront notamment de faire de nouvelles découvertes concernant la naissance des étoiles et des systèmes protoplanétaires.

Hot news

A ne pas manquer