Le glaucome peut être traité par une nouvelle thérapie génique par injection dans l’œil

Résumé graphique de l’étude (crédit : DOI : 10.1016/j.ymthe.2019.12.012 )

Le glaucome, une maladie oculaire courante, pourrait être traité par une seule injection dans le cadre de la thérapie génique, selon une nouvelle étude publiée dans Thérapie moléculaire et selon le communiqué de presse correspondant qui a été publié sur le site web de l’université de Bristol.
Le glaucome peut être considéré comme une pathologie courante car il touche plus de 64 millions de personnes dans le monde. C’est, entre autres, l’une des principales maladies qui peuvent conduire à la cécité.

Le glaucome est une pathologie qui voit l’accumulation de liquide dans la partie antérieure de l’œil. Cette accumulation ne fait qu’augmenter la pression, à l’intérieur d’un même œil, allant endommager, de façon progressive, les nerfs de la vision.
Les traitements actuels comprennent les gouttes pour les yeux, les lasers ou la chirurgie, mais tous présentent des inconvénients.

La nouvelle approche de la thérapie génique cible une zone de l’œil appelée corps ciliaire. Cette zone produit le liquide qui est responsable de la pression dans l’œil.
Grâce à la technologie CRISPR, les chercheurs ont découvert qu’un gène particulier du corps ciliaire, appelé Aquaporin 1, peut être désactivé pour réduire la pression.

« Il n’existe actuellement aucun remède contre le glaucome, qui peut entraîner une perte de vision si la maladie n’est pas diagnostiquée et traitée à l’avance. Nous espérons pouvoir procéder à des essais cliniques pour ce nouveau traitement dans un avenir proche. En cas de succès, il pourrait permettre le traitement à long terme du glaucome par une seule injection dans l’œil, ce qui améliorerait la qualité de vie de nombreux patients tout en faisant gagner du temps et de l’argent au système de santé national », explique Colin Chu, chercheur en sciences de la santé translationnelles à la faculté de médecine de l’Institut britannique.