Graves vagues de chaleur en Inde avec des températures de 50 degrés Celsius

Une véritable vague de chaleur balaie l’Inde, avec des températures atteignant 50 °C dans certaines régions du pays. La capitale, New Delhi, a déjà enregistré sa journée de mai la plus chaude depuis 18 ans avec une température de 47,6 °C.

La zone la plus tourmentée se trouve au nord, avec les régions du sud-est du Pakistan. C’est la ville de Churu, au Rajasthan, qui a enregistré la température la plus élevée avec 50 °C, devenant à ce moment la zone habitée la plus chaude du monde avec la ville de Jacobabad, au Pakistan, qui a enregistré la même température.
Diverses vagues de chaleur sévères ont également été enregistrées dans de nombreuses régions de l’Inde, avec des températures dépassant facilement 45-46 °C.

Les météorologues prévoient que la chaleur pourrait persister jusqu’à la fin de cette semaine, lorsqu’une perturbation des zones occidentales pourrait améliorer la situation en apportant un peu de pluie.
La chaleur s’accompagne d’un problème de pénurie d’eau qui dure depuis une décennie et dont souffrent de nombreuses régions de l’Inde, avec des dizaines de millions de personnes qui n’ont pratiquement pas accès à l’eau courante.

Sans parler de la pandémie de coronavirus qui se propage de plus en plus dans le pays et qui a vu le dépassement de 150.000 personnes infectées avec plus de 4500 décès.
Et comme si cela ne suffisait pas, la semaine dernière, le cyclone Amphan a causé plus de 100 morts en Inde de l’Est et au Bangladesh et d’énormes essaims de criquets pèlerins provenant des zones désertifiées détruisent des dizaines de milliers d’hectares de champs cultivés en Inde de l’Ouest et du Centre. On pense que ces énormes essaims pourraient bientôt arriver dans la capitale au cours des prochains jours.