Découverte d’un énorme “gouffre” de 190 mètres de profondeur renfermant une “forêt” d’arbres anciens

Crédit : Groenewegphotography, Shutterstock, ID : 779443471

Selon l’agence de presse Xinhua et ScienceAlert, on a découvert en Chine une sorte de gouffre, techniquement appelé “gouffre karstique”, de plus de 190 mètres de profondeur, contenant une petite forêt avec des arbres de 40 mètres. Cette sorte de grotte sous le niveau du sol est si grande qu’elle est décrite comme “gigantesque” dans l’article.

Expédition de spéléologues

Diverses informations sur le gouffre ont été acquises grâce à une expédition de spéléologues qui est descendue le vendredi 6 mai. Ils ont découvert qu’il y a trois entrées dans le gouffre par des cavernes ainsi que des arbres séculaires de plus de 40 mètres de long dont les branches tentent désespérément de capter la lumière du soleil en s’élevant.

Topographie karstique

La région du sud de la Chine, comme l’explique George Veni, directeur du National Cave and Karst Research Institute (NCKRI) aux États-Unis, qui n’a pas participé à l’expédition, est caractérisée par un niveau distinct de topographie karstique. C’est un paysage qui est sujet à des “boragas” comme celui-ci et à des grottes sous le niveau du sol.

Comment se forment les environnements karstiques

Les environnements karstiques se forment lorsqu’il y a une dissolution du substrat rocheux. L’eau de pluie, qui a tendance à être acide, se remplit de dioxyde de carbone en traversant le sol et devient encore plus acide. Il s’écoule ensuite dans les fissures des roches et les élargit, créant des tunnels ou même des vides comme celui découvert par les spéléologues. Le plafond peut alors s’effondrer et une sorte de grotte “ouverte” se forme au sommet.

Le gouffre fait 306 mètres de long et 150 mètres de large.

Comme l’explique le chercheur, les dolines dans les paysages karstiques ne sont généralement pas très grandes et font en moyenne un ou deux mètres de large. Dans le cas présent, le gouffre, découvert dans la région autonome de Guangxi Zhuang, une région déjà connue pour ses intrigantes formations karstiques, mesure 306 mètres de long et 150 mètres de large. Appelé “tiankeng” ou “puits céleste” en mandarin, le gouffre ressemble à l’un de ces environnements décrits dans de nombreux romans d’aventure se déroulant dans d’autres mondes, notamment grâce à un sous-bois incroyablement bien développé.

Le mieux serait de découvrir de nouvelles espèces

Le summum, comme l’explique Chen Lixin, l’un des chefs de l’expédition, serait de découvrir de nouvelles espèces d’êtres vivants à l’intérieur de cette énorme grotte sous le niveau du sol, ce qui ne le surprendrait même pas, explique-t-il.

Hot news

A ne pas manquer