COVID-19, virus également présents dans l’air dans les couloirs à l’extérieur des chambres des personnes infectées

Un article sur le site web du National Science Foundation (premier lien ci-dessous) confirme que le virus SRAS-CoV-2, responsable de la maladie pandémique COVID-19, circule dans l’air autour des personnes infectées, pénètre dans les grilles d’aération et peut même infecter l’air dans les couloirs devant les chambres où les personnes infectées sont hospitalisées ou mises en quarantaine.
L’article est basé sur une étude publiée dans Rapports scientifiques sur la natureune autre qui apporte la preuve que le nouveau coronavirus est capable de contaminer pratiquement tout l’environnement fréquenté par les personnes infectées, non seulement les surfaces mais aussi l’air.

Les chercheurs ont effectué leurs tests dans 11 chambres d’établissements de santé où 13 personnes dont la séropositivité au virus avait été confirmée ont été maintenues en isolement.
Les analyses ont confirmé non seulement la contamination virale des surfaces couramment utilisées à l’intérieur des pièces des personnes isolées, mais aussi des grilles d’aération, un facteur potentiel dans la distribution du même virus dans d’autres environnements.

En outre, les résultats, comme l’indique le communiqué de presse, montrent que même les personnes infectées qui sont « légèrement malades » sont capables de propager le virus et de contaminer des surfaces et présentent donc un risque de transmission.
Enfin, les chercheurs ont également analysé des échantillons d’air prélevés dans les couloirs à l’extérieur des chambres des patients, environnements dans lesquels le personnel hospitalier se déplaçait librement, confirmant qu’ils étaient également positifs.
« Cette étude accroît nos connaissances sur la stabilité et la propagation du SRAS-CoV-2 dans les environnements intérieurs », explique Joanna Shisler, directrice de la division des systèmes organiques intégrés de la NSF.