COVID-19, les enfants pourraient propager le virus encore plus que les adultes selon une étude

Les enfants de moins de cinq ans ont le même potentiel de propagation du virus causant la COVID-19 que les enfants plus âgés et les adultes, et probablement même plus élevé, selon une étude publiée le JAMA Pédiatrie.
Les chercheurs de l’hôpital pour enfants Ann & Robert H. Lurie de Chicago ont découvert que les enfants de moins de cinq ans infectés par le CoV-2 du SRAS se caractérisent par un niveau de matériel génétique du virus beaucoup plus élevé dans le nez que les enfants plus âgés des adultes.

Nous avons constaté que les enfants de moins de 5 ans atteints de COVID-19 ont une charge virale plus élevée que les enfants plus âgés et les adultes, ce qui pourrait suggérer une transmission plus importantecomme nous le voyons avec le virus respiratoire syncytial, également connu sous le nom de VRS », déclare Taylor Heald-Sargent, expert en maladies infectieuses pédiatriques de Lurie et auteur principal de l’étude.
Ce sont des conclusions, poursuit Lurie lui-même, qui sont importantes en termes de santé publique et de toutes les solutions qui sont mises en place par les gouvernements pour limiter la propagation de ce coronavirus.

C’est aussi un résultat qui remet en cause la prochaine réouverture des écoles, notamment des jardins d’enfants et des écoles primaires.
Les chercheurs ont obtenu ces résultats en analysant 145 cas de COVID-19 légers à modérés, la maladie n’apparaissant pas plus d’une semaine après l’apparition des premiers symptômes. Ils ont ensuite réparti les sujets en trois groupes d’âge : les enfants de moins de 5 ans, les enfants de 5 à 17 ans et les adultes de 18 à 65 ans.