Virus Borna transmis par les musaraignes, cas mortels identifiés en Allemagne

Une équipe de chercheurs allemands a identifié huit cas du virus Borna (famille Bornaviridae), un virus transmis par les musaraignes, chez huit patients admis entre 1999 et 2019 pour une encéphalite.
Comme l’indique l’étude parue dans le The Lancet Infectious Diseasesces cas ont tous été enregistrés dans le sud de l’Allemagne. Dans certains cas particuliers, la propagation se serait surtout faite parmi les populations des zones rurales.

Le virus est transmis par la musaraigne (famille des soricides), un mammifère semblable à une souris répandu un peu partout sur le globe. Il est considéré comme l’un des plus petits mammifères qui existent.
Selon les chercheurs, ces animaux ont transmis le virus aux chats domestiques et ceux-ci l’ont à leur tour transmis à leurs propriétaires ou aux humains.

Les symptômes de l’infection comprennent des maux de tête, de la confusion, de la fièvre, des convulsions et des pertes de mémoire ainsi que, dans les cas graves, une perte de conscience.
Les huit patients analysés par les chercheurs sont morts 16 à 57 jours après leur admission.

C’est précisément la raison pour laquelle les chercheurs estiment que l’infection par le virus Borna devrait être considérée comme une maladie grave et potentiellement mortelle pour l’homme, comme le rapporte Barbara Schmidt de l’Université de Ratisbonne.
De plus, personne ne sait pourquoi, il semble être passé complètement inaperçu en ce qui concerne les infections chez l’homme.

Bien que rare, ce virus pourrait tout de même être à l’origine de cas inexpliqués d’encéphalite grave, comme le souligne Martin Beer de l’Institut Friedrich-Loeffler, un autre auteur de l’étude.