Vint Cerf et l’avenir de l’Internet : trois prédictions

Dans quelques jours, les utilisateurs d’Internet atteindront cinq milliards. Le premier milliard a été atteint en 2005 ; le deuxième en 2010 ; le troisième en 2014 ; au début de 2020, il y a un an et demi, nous étions à quatre milliards. L’accélération est évidente. Était-ce dû à la pandémie ? Et maintenant que nous retournons prudemment à notre ancienne vie, que va-t-il se passer ? Dans sa maison de Virginie, Vint Cerf envisage l’avenir avec son optimisme habituel, et pas seulement parce que l’année dernière, le covid l’a eu et l’a battu en quelques semaines malgré ses 77 ans portés avec élégance. En 1973, avec Bob Kahn, il a développé le protocole qui a permis au réseau jusqu’alors appelé Arpanet de devenir Internet.

Vint Cerf et l’avenir de l’Internet : trois prédictions

Pendant de nombreuses années, il a été l’un des vice-présidents de Google avec le titre de « premier évangéliste ». Il n’y a pourtant aucun triomphalisme dans ses propos, après une année au cours de laquelle l’internet a « sauvé la vie » de nombreuses personnes, dans le sens où il a permis de maintenir ouverts les écoles, les entreprises et les canaux de communication entre les personnes. « Nous aurions pu le faire sans cela », dit-il. « En 1918, il y a eu une terrible épidémie et les gens s’en sont sortis. Certes, le fait que les gens puissent travailler par le biais d’un appel vidéo a été d’une grande aide, mais cela a également mis en évidence la faiblesse de nos chaînes d’approvisionnement et nous a rappelé que certains emplois ne peuvent pas être effectués à distance. Nous avons donc vu à quel point l’impact de la pandémie a été inéquitable pour une partie de la population, en fonction de l’emploi ou des opportunités économiques. Les personnes d’ethnies ou de races différentes ont réagi différemment au virus. Et ces inégalités renforcent le désir de construire une société plus égalitaire pour tous. Cela vaut bien sûr aussi pour Internet, qui est un média très puissant, mais s’il n’est pas accessible ou trop cher, il ne sert à rien. »

Pensez-vous que l’Internet, c’est-à-dire le droit d’être connecté, puisse devenir un droit fondamental comme les libertés d’expression ?
« Je m’occupe de cette question depuis longtemps et je pense que non, nous ne devons pas considérer l’internet comme un droit de l’homme. Le droit d’accès à l’information est fondamental, bien sûr, mais il serait erroné d’élever l’Internet au rang de technologie supérieure parce qu’il pourrait y avoir une meilleure technologie demain. Dans les années 1800, le cheval était très important, dans les années 1900, moins. Je ne veux pas diminuer l’Internet, enlever à quelqu’un la possibilité d’accéder au réseau est une violation de ses droits, mais nous devons essayer de saisir les nuances ».

Vous avez construit l’Internet, qu’est-ce qui pourrait être mieux ?
« Nous devons regarder les choses dans une perspective historique. En 1876, Alexander Graham Bell ne pensait certainement pas aux smartphones lorsqu’il a inventé le téléphone. Et pour accéder à l’internet il y a trente ans, il fallait une connexion téléphonique. Aujourd’hui, Elon Musk tente de connecter des régions reculées du monde par satellite. Et ceux qui travaillent sur un Internet interplanétaire ont dû abandonner mon protocole pour tenir compte des énormes distances. En bref, les technologies changent ».

Pendant la pandémie, alors que nous étions tous connectés en permanence, le réseau a très bien fonctionné. Surpris ?
« Non, depuis 1983, le système a été multiplié par 10 millions. La technologie s’est adaptée à la demande. Ce que nous faisons avec le streaming vidéo il y a quelques années était impensable. »

Nous serons bientôt 5 milliards de personnes connectées : que reste-t-il à faire ?
« Nous devons combler l’écart avec les autres en apportant la connectivité partout. C’est déjà le cas, avec le satellite et la 5G, mais cela va devenir un enjeu économique. Tout le monde ne pourra pas se le permettre. Et puis il y a une lacune fonctionnelle qui concerne la langue dans laquelle vous trouvez l’information ou les personnes souffrant de handicaps moteurs, visuels et auditifs qui se débattent avec des applications qui ne sont pas conçues pour elles aussi. Nous devons travailler pour que personne ne soit laissé de côté ».

Que va-t-il se passer maintenant avec le retour à la nornalité ?
« La première chose que j’imagine, c’est que l’accès à l’internet va encore augmenter parce que tout le monde a compris son importance. Je pense au travail à distance, à l’enseignement à distance, mais aussi aux rendez-vous médicaux….. il y aura une énorme poussée pour se connecter. La seconde est que les agences spatiales seront de plus en plus impliquées dans la construction d’un Internet qui apporte la connectivité partout, même au-dessus des océans. Enfin, avec un nombre croissant de personnes connectées, il sera de plus en plus nécessaire de leur apprendre à être en ligne. »

Depuis quelques années, on dit qu’Internet est « cassé », qu’il est devenu un système d’amplification des fake news et des discours de haine. Ce qu’il faut faire.
« Nous allons devoir apprendre aux gens à distinguer les bonnes et les mauvaises informations. Les gens doivent apprendre à réfléchir de manière critique à ce qui se passe en ligne. Les plateformes peuvent essayer de nous protéger des dangers, par exemple par un ordre de visibilité précis qui privilégie les contenus de qualité, mais notre meilleur allié est notre tête. Aucun algorithme ne peut y parvenir seul. La solution à ce problème, qui existe bel et bien, ne peut être seulement technologique, mais aussi culturelle ».

Les plateformes ont-elles le droit de bannir quelqu’un à vie comme c’est arrivé à Donald Trump ?
« C’est difficile de répondre à cette question. Il y a beaucoup de pression pour que nous supprimions les nouvelles fausses et nuisibles. Parfois, nous sommes obligés de le faire. Ce n’est pas la solution que je préfère. Les gens devraient décider par eux-mêmes. Je ne sais pas s’il est temps de revoir la législation, mais il est temps d’en parler. »

On parle beaucoup de l’ordinateur quantique ? Mais qu’est-ce que c’est exactement ?
« C’est la capacité de résoudre des problèmes très compliqués en un temps très court. Mais elle n’est efficace que pour certains types de problèmes. Et nous commençons tout juste à construire des ordinateurs. »

Que représente l’avenir pour vous ?
« L’avenir est construit par ceux qui sont insatisfaits, nous avons toujours évolué parce que quelqu’un est insatisfait de la façon dont les choses sont. J’invite tout le monde à être un peu insatisfait. »

Hot news

Anthony Mackie détestait l’idée d’être Captain America.

L'acteur Anthony Mackie a joué le rôle de Falcon dans l'univers cinématographique des Marvel Studios, mais il sera désormais Captain America. A la fin de...

Voici comment Chadwick Boseman incarnera la Panthère noire pour la dernière fois.

Avant son décès, l'acteur Chadwick Boseman a filmé sa dernière apparition dans l'univers cinématographique des Marvel Studios dans le rôle de Black Panther. Depuis ses...

Des phtalates trouvés dans les œufs de goélands argentés

Œufs et poussin de goéland argenté (crédit : C-M/Bewertungsseit, CC BY 3.0, Wikimedia Commons) Des composés chimiques habituellement utilisés dans l'industrie du plastique...

De nouvelles images de Ms. Marvel en action ont été divulguées.

La production de Ms. Marvel étant terminée, nous continuons à recevoir de nouvelles images du tournage, cette fois avec la super héroïne en action. Mme...

Sweet Tooth : De quelle série télévisée son créateur s’est-il inspiré ?

Sweet Tooth est l'un des plus récents succès de Netflix. Le créateur de l'histoire a révélé de quelle célèbre série elle était inspirée. Depuis quelques...

A ne pas manquer

La vie peut se déplacer de système stellaire en système stellaire – Science News.com

Le concept de panspermie implique le "transfert" de la vie, généralement représentée par des micro-organismes tels que des bactéries, d'une planète à une autre....

Anthony Mackie détestait l’idée d’être Captain America.

L'acteur Anthony Mackie a joué le rôle de Falcon dans l'univers cinématographique des Marvel Studios, mais il sera désormais Captain America. A la fin de...

Voici comment Chadwick Boseman incarnera la Panthère noire pour la dernière fois.

Avant son décès, l'acteur Chadwick Boseman a filmé sa dernière apparition dans l'univers cinématographique des Marvel Studios dans le rôle de Black Panther. Depuis ses...

Des phtalates trouvés dans les œufs de goélands argentés

Œufs et poussin de goéland argenté (crédit : C-M/Bewertungsseit, CC BY 3.0, Wikimedia Commons) Des composés chimiques habituellement utilisés dans l'industrie du plastique...