Utiliser trop souvent son smartphone fait baisser les notes des élèves


La facilité avec laquelle l’information peut être trouvée en ligne nuit à la capacité mnémonique et aux performances des étudiants. C’est du moins ce qui ressort d’une étude publiée dans la revue Educational Psychology et menée par des experts de l’université Rutgers du Nouveau-Brunswick, qui ont analysé 2 433 étudiants sur le campus dans 11 salles de classe différentes. Lorsqu’un étudiant fait ses devoirs en cherchant des réponses en ligne », explique Arnold Glass, professeur de psychologie à l’école des arts et des sciences de l’université Rutgers, « il trouve généralement la bonne réponse et obtient une bonne note, mais cela signifie que l’étudiant oubliera le raisonnement qui sous-tend le sujet et ne se souviendra ni de la question ni de la réponse.

L’expert explique que cela se traduit par des performances inférieures lors des examens. « Selon nos données – poursuit le chercheur – 14% des étudiants ont obtenu des résultats inférieurs aux tests par rapport à un groupe d’étudiants en 2008. Lorsque les élèves cherchent une réponse à un quiz, ils doivent d’abord réfléchir à cet exercice et s’engager à le comprendre ». L’auteur souligne que la recherche en ligne de la résolution d’un test après le raisonnement n’affecte pas la mémoire du problème, ce qui a un effet significatif à long terme sur la performance du prochain examen.

« Pendant cette période de 11 ans – ajoute Mengxue Kang, étudiante diplômée au laboratoire du verre et co-auteur de l’article – plus de 232 questions différentes ont été traitées. Notre travail s’inscrit dans le cadre d’un projet visant à utiliser la technologie pour contrôler les résultats scolaires et évaluer les effets des nouvelles technologies d’enseignement et à étudier comment elles peuvent affecter les résultats scolaires ».