Une application pour détecter l’anxiété basée sur l’utilisation d’un smartphone


Une application pourrait non seulement surveiller le cœur et les podomètres, mais aussi la santé mentale, ce qui n’est pas une tâche facile. C’est l’idée de certains chercheurs de l’université Dalhousie (Halifax) qui ont développé une application appelée Prosit qui peut détecter l’anxiété ou la dépression en tenant compte de la façon dont l’utilisateur utilise le téléphone.

Le site web de la CBC indique que parmi les paramètres que l’application prend en compte, il y a l’activité physique, le sommeil, la fréquence des appels, l’historique des messages, les goûts musicaux mais aussi des données apparemment imperceptibles comme la vitesse d’écriture d’un message et les changements de statut de votre profil.

Partager

En outre, les utilisateurs sont invités à enregistrer 90 secondes de son pour décrire le moment le plus excitant de leur semaine et à évaluer eux-mêmes leurs sentiments sur une échelle de 1 à 5.

À l’heure actuelle, environ trois cents personnes testent Prosit, dont la moitié sont des patients en thérapie. Compte tenu des préoccupations croissantes concernant la preuve, l’utilisation de l’application nécessite la signature d’un formulaire de consentement.