Un volcan en Équateur montre des signes inquiétants d’effondrement

Volcan Tungurahua en Équateur (crédit : Henrik Karhu, CC BY-SA 3.0, via Wikimedia Commons)

Le volcan Tungurahua en Équateur, l’un des plus importants d’Amérique du Sud, inquiète les scientifiques car il a donné plusieurs signes d’un effondrement potentiel.
Pour décrire le phénomène, une nouvelle étude est apparue sur Lettres sur la science de la Terre et des planètes par des chercheurs de l’université d’Exeter.

Selon les chercheurs, les récentes phases actives du volcan ont entraîné une déformation du flanc ouest, qui pourrait à son tour entraîner l’effondrement de tout le flanc, ce qui pourrait créer des dégâts dans toute la zone locale environnante.

Les chercheurs ont utilisé des données satellites, comme l’explique James Hickey de l’école des mines de Camborne, pour analyser la déformation sur le flanc du volcan et sont arrivés à la conclusion qu’elle était causée par des déséquilibres de magma.
Le Tungurahua est un volcan bien connu qui est actif depuis 20 ans et qui a permis l’évacuation de 25 000 personnes vivant dans les communautés voisines.

Le flanc ouest du volcan s’était déjà effondré lors d’une évolution il y a environ 3000 ans. Cette éruption a amené différents matériaux faits de roche, de terre et d’eau à couvrir 80 kilomètres carrés de la région.
Depuis lors, un nouveau flanc s’est développé mais ce dernier a montré des signes répétés de déformation au cours des dernières années qui sont préoccupants. Une situation qui, selon les scientifiques, mérite qu’on s’y intéresse.