Un vaisseau spatial des Émirats arabes unis entre en orbite autour de Mars

Le vaisseau spatial produit et construit par les techniciens des Émirats arabes unis qui devrait entrer sur l’orbite de Mars, appelé al-Amal (en arabe : espoir), a quitté avec succès le centre de lancement japonais Tanegashima.
Le vaisseau spatial a décollé à bord d’une fusée Mitsubishi Heavy Industries H-IIA à 6h58 dimanche (GMT), après que le même lancement ait été retardé à plusieurs reprises en raison du mauvais temps ces derniers jours.

Grande satisfaction des différents techniciens et membres du personnel du Centre spatial de Dubaï qui ont suivi avec inquiétude le lancement depuis les écrans.
Après le lancement, selon Mitsubishi elle-même, le vaisseau spatial s’est séparé avec succès de la fusée et est parti pour la planète rouge.

La mise en orbite devrait avoir lieu en février 2021 et déjà en septembre de la même année la sonde pourra commencer à transmettre des données concernant l’atmosphère de Mars, données qui seront ensuite mises à la disposition de toute la communauté scientifique mondiale, comme l’a expliqué Omran Sharaf, directeur de la mission, lors d’une brève conférence de presse tenue à Dubaï un peu plus d’une heure après le départ de la fusée.

Les scientifiques des Émirats ont travaillé avec diverses institutions américaines, notamment l’université de Berkeley et l’université du Colorado à Boulder. Tout au long de la mission, selon les déclarations de M. Sharaf, elle a coûté environ 200 millions de dollars.