Un nouveau traitement non invasif pour l’élargissement de la prostate utilise des pulsations électromagnétiques

Crédit : Doi : 10.1111/andr.12775 – Bibliothèque en ligne de Wiley

Dans une étude sur Andrologie est décrite comme une procédure innovante, réalisée par des médecins de l’Université Sapienza de Rome, qui utilise la thérapie non invasive par champs électromagnétiques pulsés (PEMF) chez les hommes atteints d’hyperplasie bénigne de la prostate (BPH).
Après un mois de traitement, les chercheurs ont rapporté dans l’étude que le volume de la prostate et les symptômes de la maladie avaient considérablement diminué.

Les personnes qui ont le plus bénéficié de ce traitement sont les hommes présentant des symptômes modérés à sévères au niveau des voies urinaires inférieures et ne présentant pas de syndrome métabolique. La technique utilisée (PEMF) est réalisée avec des ondes d’énergie pulsées à basse fréquence et a déjà été utilisée pour d’autres troubles comme ceux de l’orthopédie. La même technique a également été utilisée pour réduire la douleur afin d’améliorer les fonctions des patients souffrant d’arthrose.

Le champ électromagnétique est produit par un dispositif spécial qui aide à réduire l’inflammation en augmentant la croissance et la dilatation de nouveaux vaisseaux sanguins et en remodelant les tissus. Cela se traduit finalement par une réduction de l’hypoxie tissulaire. Cette technique peut donc être considérée comme une option non invasive pour le traitement de l’hyperplasie bénigne de la prostate.

« Les patients étaient satisfaits de ce plan de traitement simple et nous étions très heureux que leurs symptômes s’améliorent considérablement après seulement un mois de traitement, sans aucun type d’effets secondaires », rapporte le professeur Andrea Isidori, l’auteur correspondant de l’étude.