Un nouveau nerf sensoriel reliant le cerveau à l’intestin découvert par les scientifiques

Les connexions complexes et partiellement inexplorées entre l’intestin et le cerveau sont un sujet de plus en plus analysé et étudié (crédit : news.flinders.edu.au, Flinders University).

Un nouveau type spécifique de nerf sensoriel se terminant dans l’intestin a été découvert par une équipe de scientifiques de l’université Flinders. Ce nerf sensoriel communique avec la moelle épinière, transmettant au cerveau des sensations telles que la douleur et l’inconfort.
Cette découverte est importante car elle pourrait conduire à la création de nouveaux médicaments pour traiter toutes ces maladies liées à la communication entre l’intestin et le cerveau ainsi que tous les dysfonctionnements qui y sont liés.

Les chercheurs ont découvert une gamme très complexe de terminaisons nerveuses situées sur de multiples couches de tissu dans le bas du côlon. Ils ont également identifié deux classes de neurones et leur emplacement dans différentes couches du côlon, notamment les membranes musculaires et les muqueuses.

En fait, malgré notre grande connaissance des capacités neurosensorielles de l’intestin, il reste deux grands mystères liés à ce sujet : où se terminent les différents types de terminaisons nerveuses sensorielles et comment sont-elles activées ?
Grâce aux nouvelles techniques développées par le laboratoire de neurophysiologie viscérale du professeur Nick Spencer de Flinders, il est possible de répondre à ces questions.

« Nous savons que de nombreux troubles du cerveau et de l’intestin sont associés entre eux. Il est donc essentiel de révéler leur lien pour mettre au point des traitements ciblés et efficaces contre des affections parfois débilitantes comme le syndrome du côlon irritable, la constipation chronique ou la colite ulcéreuse », déclare Spencer lui-même dans une déclaration sur le site web de Flinders.