Un astronome amateur découvre une nouvelle lune de Jupiter : maintenant 80 ans

La nouvelle lune est l’un des satellites « rétrogrades », c’est-à-dire des satellites qui tournent dans le sens inverse des satellites « progrades » et des satellites galiléens (crédit : Carnegie Inst. for Science/Roberto Molar Candanosa).

Une nouvelle petite lune de Jupiter a été découverte par l’astronome amateur Kai Ly, après une analyse approfondie des données recueillies par le télescope Canada-France-Hawaii (TCFH), un télescope de 3,6 mètres situé à Hawaii.
Cette découverte peut être considérée comme une « retombée » des travaux réalisés par les astronomes « professionnels » David Jewitt et Scott Sheppard de l’université d’Hawaï.

Nouvelle lune nommée pour l’instant EJc0061

Les deux chercheurs ont dirigé une équipe de recherche qui a utilisé les données de ce télescope pour découvrir 23 nouvelles lunes autour de la géante gazeuse de notre système solaire. Les données massives recueillies par le télescope ont ensuite été publiées en ligne et c’est là que Ly entre en scène. Il a passé au crible les mêmes données et a découvert une nouvelle lune temporairement nommée EJc0061.
Les données ont été collectées par le télescope entre le 25 et le 27 février 2003, une période pendant laquelle la planète était en opposition avec plusieurs de ses lunes et celles-ci étaient donc plus brillantes et donc mieux détectées.

Parmi les lunes potentielles, une confirmée

Ly s’est concentré sur trois images particulières de la base de données prises à des moments différents et a découvert trois lunes potentielles. Cependant, il n’a pu confirmer qu’un seul des trois en utilisant également les données du télescope Subaru, qui ont surtout confirmé qu’il s’agissait d’un objet lié gravitationnellement à Jupiter.
Une confirmation supplémentaire est ensuite également venue des données du télescope Cerro Tololo, au Chili, recueillies en 2018.

76 observations sur une période de plus de 15 ans.

Au total, avec 76 observations sur une période de plus de 15 ans, l’astronome amateur a pu calculer l’orbite de l’objet à travers près de huit orbites complètes de 1,9 année terrestre autour de la géante gazeuse. Ces informations sont suffisantes, comme l’explique David Tholen de l’Université d’Hawaï, pour affirmer qu’il s’agit certainement d’une lune.

Groupe Carme

Cet objet fait partie du groupe Carme, un groupe de plus de 20 satellites naturels de la planète qui partagent des caractéristiques orbitales similaires. Le nom est dérivé de celui de la lune Carme, découverte en 1938, qui guide essentiellement tous les autres petits objets sur une orbite similaire autour de Jupiter.
Le groupe Carme est composé de satellites « rétrogrades », des satellites naturels de Jupiter qui se déplacent dans la direction opposée au groupe de satellites « progrades » et de lunes galiléennes (ces deux derniers groupes sont également placés sur des orbites plus internes).

Il y a maintenant 80 lunes de Jupiter

On compte actuellement 80 lunes sur Jupiter, mais les experts sont convaincus que ce nombre augmentera dans les années à venir, car de nombreux objets de petite et moyenne taille orbitant autour de Jupiter n’ont pas encore été détectés. La planète gazeuse se caractérise par une puissante attraction gravitationnelle, qui lui permet d’attirer de nombreux objets de toutes tailles.

Hot news

A ne pas manquer