Trop de smog, Pékin ferme les routes et les terrains de jeux

Crédit : Mia P, FreeImages, 1445427

Plusieurs routes et terrains de jeux ont été fermés hier dans la capitale chinoise, Pékin, en raison d’un pic de pollution atmosphérique probablement dû à l’augmentation de la production et de l’utilisation du charbon qui a touché le pays ces dernières semaines. L’ordre émane directement du gouvernement, qui a également ordonné aux écoles de ne plus pratiquer d’activités de plein air, notamment les cours d’éducation physique.

La Chine est considérée comme l’un des plus grands producteurs, peut-être le plus grand, de gaz à effet de serre à ce jour. En plein milieu de la conférence COP26 qui a vu les principaux gouvernements du monde se réunir pour lutter contre le changement climatique en cours, la Chine a annoncé une augmentation de l’utilisation du charbon en raison de la détérioration des chaînes d’approvisionnement et de la crise énergétique générale du pays.
Selon les rapports de l’AFP, des témoins ont parlé d’un “épais brouillard de smog” apparaissant dans le ciel du nord de la Chine, de sorte que la visibilité était réduite à moins de 200 m dans certaines régions.

Des tronçons d’autoroutes ont également été fermés dans d’autres villes, dont Shanghai, Tianjin et Harbin, en raison de la mauvaise visibilité. La preuve de la pollution est fournie par la station de surveillance de l’ambassade des États-Unis à Pékin, qui a signalé des niveaux “très malsains”. Les niveaux les plus préoccupants sont ceux des particules PM 2,5, composées de particules très fines qui peuvent très facilement pénétrer dans les poumons et, à long terme mais aussi à moyen terme, provoquer des maladies respiratoires. Le niveau de PM 2,5 enregistré par la station de surveillance vendredi était de 230, un niveau énorme par rapport à la limite recommandée par l’Organisation mondiale de la santé, qui est de 15.

Hot news

A ne pas manquer