Sur le net, faites attention à l’arnaque des chèques-cadeaux

De fausses promotions des grandes chaînes de supermarchés, comme Esselunga, Coop et Conad, circulent sur le web. Voici ce à quoi il faut prêter attention

I les cybercriminels profitent de la période de quarantaine pour escroquer les gens en faisant passer le mot sur la faux coupons de Esselunga, Coop et Conad. L’alarme provient directement du site de la police postale qui, suite à une activité de surveillance du réseau, a trouvé un l’augmentation des activités de spamming sur les médias sociaux et par messages via WhatsApp de les fausses initiatives promue par certaines chaînes de supermarchés italiennes.

Grâce au mécanisme des chaînes de Saint-Antoine, les gens sont victimes d’un plan frauduleux, qui les attire dans l’illusion qu’ils peuvent aspirer Chèques de 250 ou 500 euros s’ils s’inscrivent sur le site indiqué dans le message et partagent le lien avec d’autres contacts. Mais les supermarchés n’envoient pas de promotions par le biais de messages WhatsApp. Cette opération est réalisée par des escrocs dans le but voler de précieux identifiants de connexion aux utilisateurs.

Ce n’est pas la première fois que des cyber-arnaqueurs exploitent l’humeur des gens pour contourner leurs défenses en les trompant. En effet, à première vue, le lien contenu dans le message semble être celui du site web du supermarché de la confiance et ce, combiné à la possibilité d’obtenir un shopping gratuit à partir de 250/500 euros, souvent suffisant pour faire mordre les victimes.

Un instant de plus sur le lien pour savoir que le message mène au site officiel (par exemple, esselunga.it) mais à une adresse différente (dans ce cas, esselunga-it.club). Le la différence est minime pour un œil peu attentif ou peu habitué à jongler avec les sites web. Il est vraiment exploiter cette faiblesse que les escrocs peuvent tromper leurs victimes pour obtenir leur transport de données.

Toutes les chaînes de supermarchés impliquées dans les escroqueries ont alerté la police postale.