Les principales sources d’énergie consommées en France

Quelles sont les principales sources d'énergie consommées par les Français ?

La conscience écologique est de plus en plus forte en France. Cela a une incidence sur les sources d’énergie consommées par les ménages et les entreprises. L’énergie en France est en effet le fruit de sources multiples. Et elles sont utilisées dans des proportions différentes. D’où provient l’énergie consommée par les Français ? Explications.

Le nucléaire, la première énergie de France

Bien que de plus en plus décriée, la production nucléaire en France reste la première source d’énergie. En effet, en 2018, l’énergie nucléaire représentait plus des deux-tiers de la consommation totale ; cette énergie étant fournie par les 58 réacteurs des centrales nucléaires réparties sur tout le territoire national.

L’énergie nucléaire est principalement utilisée sous forme d’électricité distribuée aux ménages et aux professionnels. Son usage sert aussi de nombreux secteurs d’activité : l’industrie navale, le secteur militaire, l’administration, la médecine…

Centrale nucléaire de Tihange en Belgique

Mais la production d’énergie nucléaire doit faire face au vieillissement des centrales nucléaires et des réacteurs, porteurs de risques en raison de la radioactivité des déchets. De plus, la gestion de ces derniers est controversée.

La centrale nucléaire la plus vieille de France, basée à Fessenheim, a d’ailleurs été récemment fermée.

La volonté de mieux protéger l’environnement tend aussi à remettre en question cette source d’approvisionnement massive.

L’objectif est de diminuer la proportion du nucléaire dans la consommation globale pour laisser une place plus importante aux énergies vertes.

D’ici 5 ans, la part de nucléaire dans la consommation d’énergie en France devrait diminuer à 50 %, contre 70 % aujourd’hui.

Dans le même temps, des efforts sont réalisés pour qu’en 2030, les énergies renouvelables en France atteignent les 32 %.

Quelles sont les principales sources d'énergie consommées par les Français ?

Les énergies fossiles en perte de vitesse

Le nucléaire n’est pas la seule source d’énergie qui tend à être moins utilisée. Il en va de même pour les énergies fossiles. Elles nous sont fournies par la Terre elle-même, dans son sous-sol. Entrent dans cette catégorie le charbon, le gaz, le pétrole.

Les exploitations de charbon ont disparu en France. Il garde toutefois une place dans la consommation d’énergie.

Quant au gaz naturel et au pétrole, ils sont des sources d’énergie encore très courantes, notamment à des fins de chauffage domestique. Mais ces ressources sont limitées et les réserves sont déjà mises à mal.

Aussi, la combustion de ces énergies fossiles dégagent beaucoup de Co2 et de gaz à effet de serre. L’environnement en est impacté, avec des conséquences sensibles.

L’enjeu de la maitrise des ressources naturelles et de leur exploitation est grand. Il s’agit de les économiser par une utilisation raisonnée, sans gaspillage, pour les faire perdurer.

Des alternatives sont trouvées avec d’autres sources d’énergie naturelle, moins polluantes et pour certaines, inépuisables.

L’énergie verte de plus en plus plébiscitée

Le monde de l’énergie est en pleine révolution. Le marché s’ouvre à la concurrence et de nouvelles sources d’énergie sont exploitées. Leur maitrise est de plus en plus fine et des offres d’énergie verte se développent à destination des particuliers et des professionnels. Électricité (elec’ verte par ENGIE), chauffage, transport… Là aussi, les domaines qui en profitent sont multiples.

L’hydraulique

L’énergie hydraulique est la principale source d’énergie renouvelable en France. Et la production continue d’augmenter.

En 2018, cette ressource alimentait 12 % de la consommation d’énergie en France, un quart de plus que l’année précédente.

De grands barrages hydrauliques permettent de gérer les flux d’énergie et celle-ci peut même être stockée.

L’éolien

La force du vent produit de l’énergie verte, naturelle et peu chère. Les parcs éoliens connaissent un expansion rapide dans les terres. A tel point que la France détient le 4ème plus gros parc éolien d’Europe. Plus de 15000 MW ont été raccordés à la mi-2019. L’éolien représente environ 6% de l’énergie en France.

Il s’agit en effet d’éolien terrestre, mais un potentiel nouveau pourrait être exploité d’ici peu avec des projets d’implantation sur l’espace maritime.

Des éoliennes domestiques sont également proposées. Ce petit éolien a vocation à être installé chez des particuliers pour répondre aux besoins en énergie de leur logement. L’énergie ainsi produite peut aussi être revendue. Le nombre de foyers équipés est cependant encore faible.

L’énergie solaire

L’énergie solaire reste encore une source d’énergie faiblement utilisée en France mais elle gagne elle-aussi du terrain dans la production d’énergie en France. Sa progression est remarquable avec plus de 11% entre 2017 et 2018, pour atteindre une part de près de 2 % dans la consommation d’énergie globale.

L’équipement en panneaux photovoltaïques notamment a progressé, chez les professionnels comme chez les particuliers, porté par des incitations financières.

Quelles sont les principales sources d'énergie consommées par les Français ?

Les bioénergies

Les bioénergies sont diverses et naissent par exemple de déchets organiques, de résidus agricoles, de chutes laissées par des exploitations forestières…. Elles servent à la production de biogaz, de carburant, d’électricité, de chauffage, de climatisation…

L’importance de diversifier les sources d’énergie

Les sources d’énergie mobilisées en France sont de plus en plus diversifiées. Les parts des unes et des autres dans la consommation globale évoluent. Tandis que le nucléaire et les énergies fossiles restent majoritaires mais tendent à baisser, l’intérêt va croissant pour les énergies vertes.

Les parts des différentes sources d’énergie varient toutefois d’un territoire à l’autre. Il s’agit de tenir compte des spécificités d’une région, de ses atouts, pour moduler les apports énergétiques en favorisant les ressources les plus évidentes. Comme par exemple l’éolien dans les zones exposées au vent, le solaire dans les régions où la luminosité est la plus forte…

La saisonnalité peut aussi avoir une influence forte sur certaines ressources.

L’épuisement des ressources fossiles, l’impact environnemental, les fluctuations des prix, les aléas de la nature, montrent l’importance de diversifier les sources d’énergie. Maîtriser plusieurs sources d’énergie assure un approvisionnement optimisé, en fonction des besoins et des capacités de production, source par source.

La volonté clairement affichée de réduire les émissions de Co2 et les gaz à effet de serre fait son cheminement et, en plus du facteur prix, oriente les choix des professionnels, des particuliers et du gouvernement en matière d’approvisionnement énergétique. D’où les bouleversements réguliers dans la proportion des différents sources d’énergie dans la consommation des Français.