Security, le garant de la vie privée rejette le système de reconnaissance faciale Sari real time

Avis défavorable du garant pour la protection des données personnelles sur l’utilisation du système  » Sari real time  » par le ministère de l’Intérieur. Le système, « en plus d’être dépourvu d’une base juridique légitimant le traitement automatisé de données biométriques pour la reconnaissance faciale à des fins de sécurité, réaliserait comme il est conçu une forme de surveillance indiscriminée / de masse ».

Le système soumis à l’examen de l’Autorité et non encore actif – explique le Garant dans une note – permet, à travers une série de caméras installées dans une certaine zone géographique, d’analyser en temps réel les visages des sujets filmés, en les comparant avec une base de données prédéfinie (appelée « watch-list »), qui peut contenir jusqu’à 10.000 visages. Si, grâce à un algorithme de reconnaissance faciale, une correspondance est trouvée entre un visage figurant sur la liste de surveillance et un visage capturé par l’une des caméras, le système est capable de générer une alerte qui attire l’attention des policiers.

Le système, conçu et développé comme une solution mobile, peut être installé directement à l’endroit où le besoin de la technologie de reconnaissance faciale se fait sentir afin d’aider les forces de police dans la gestion de l’ordre et de la sécurité publics, ou en relation avec des exigences spécifiques de la police judiciaire. Le système permet également d’enregistrer les images prises par les caméras, assurant ainsi une fonction de vidéosurveillance.

Le Garant, conformément à ce qui a été établi par le Conseil de l’Europe, considère que l’utilisation des technologies de reconnaissance faciale à des fins de prévention et de répression des délits est extrêmement délicate. Il faut considérer, en particulier, – dit le Garant – que Sari Real Time réaliserait un traitement automatisé à grande échelle qui peut aussi affecter les personnes présentes aux événements politiques et sociaux, qui ne font pas l’objet d’une « attention » de la part de la police. Et même si dans l’analyse d’impact présentée, le ministère explique que les images seraient immédiatement effacées, l’identification d’une personne serait réalisée par le traitement des données biométriques de toutes les personnes présentes dans l’espace surveillé, afin de générer des schémas comparables à ceux des sujets inclus dans la « liste de surveillance ». Cela entraînerait une évolution de la nature même de l’activité de surveillance, marquant un passage de la surveillance ciblée de certains individus à la possibilité d’une surveillance universelle. C’est précisément en raison de leur forte interférence avec la vie privée des individus que la législation sur la vie privée établit des précautions strictes pour le traitement des données biométriques et pour des catégories particulières de données (par exemple, celles qui révèlent les opinions politiques, syndicales, religieuses, l’orientation sexuelle), qui doivent être justifiées par une base juridique adéquate. Cette base juridique n’a pas été trouvée dans la documentation fournie par le ministère de l’Intérieur.
Selon le garant, une base normative adéquate doit tenir compte de tous les droits et libertés concernés et définir les situations dans lesquelles l’utilisation de ces systèmes est possible, sans laisser un large pouvoir discrétionnaire à ceux qui l’utilisent. Cela vaut également pour les aspects fondamentaux de l’utilisation de la technique de reconnaissance faciale, tels que les critères d’identification des sujets pouvant être inclus dans la liste de surveillance, les conséquences en cas de faux positifs ou la pleine adéquation du système par rapport aux personnes appartenant à des minorités ethniques.

Hot news

Très émouvante : Úrsula Corberó a fait ses adieux à La casa de papel.

La casa de papel s'apprête à faire ses adieux avec sa dernière saison sur Netflix, et Úrsula Corberó a déjà partagé un post émouvant. La...

Les stars de Falcon and the Winter Soldier s’expriment sur les questions sociales

Les stars de Falcon et du Soldat de l'hiver ont parlé des questions sociales qu'elles ont cherché à aborder dans la série pour susciter...

La matière noire pourrait être détectée par des accéléromètres en laboratoire – Science News.co.uk

Les scientifiques et les astronomes du monde entier tentent de comprendre, avec des méthodes parfois très différentes, la nature de la matière noire, un...

A ne pas manquer