Tout savoir sur la poutre IPN : définition, matériaux, prix

poutre ipn

La construction de notre maison ou les travaux de rénovation sont lancés. Les architectes n’ont de cessent de balancer du vocabulaire technique et parmi les quelques mots prononcés, celui de « poutre IPN ». Mais alors qu’est-ce que c’est et à quoi ça sert ?

Qu’est-ce qu’une poutre IPN ?

Une poutre IPN est une poutre en I, à profil normalisé. Elle est utilisée lors de travaux, afin de soutenir un plafond ou de remplacer un mur porteur. En ce sens, la poutre IPN s’utilise autant à la verticale qu’à l’horizontale.

La plupart du temps, la poutre IPN est en acier. Mais elle peut également se trouver en fer, en inox, en aluminium, en bois voire même en verre. Le choix du matériau dépend bien évidemment de l’utilisation que l’on compte en faire. Dans tous les cas, les poutres IPN sont capables de supporter des charges lourdes.

Leurs dimensions sont normalisées. On retrouve donc des poutres IPN avec une hauteur comprise entre 80 et 600mm. La largeur, elle, est comprise entre 40 et 300mm.

poutre ipn

Les différentes utilisations

Les poutres IPN en acier sont généralement utilisées pour les constructions de grands bâtiments, étant très résistantes aux charges importantes. Elles résistent aux insectes, contrairement à celles en bois, et possèdent une durée de vie importante. Pour le même genre d’utilisation, il est aussi possible de se tourner vers les poutres en fer.

Les poutres en bois peuvent maintenir moins de poids qu’une poutre métallique, mais restent tout de même très résistantes. Elles sont utilisées plus communément lors de l’aménagement intérieur de la maison, pouvant rester apparentes. On l’utilise lors de l’agrandissement d’une entrée que l’on veut sans porte, entre la cuisine et le salon par exemple. Ou encore dans le but de soutenir un plancher ou une toiture.

Les poutres ou poutrelles en verre, elles, sont majoritairement utilisées dans la construction de véranda. En plus de leur rôle pratique, elles ont une véritable visée esthétique en laissant passer à travers elles la lumière.

Les poutrelles ipn en acier quant à elles, sont utilisées pour les grandes infrastructures mais aussi pour les plus petites constructions tels les mezzanines ou encore les auvents. Ductiles, légères, résistantes, maniables, et avec des très hautes performances mécaniques, elles peuvent aussi être utilisées dans l’élaboration de grands bâtiments complexes.

La poutre IPN en décoration

Mais la poutre IPN n’est pas uniquement utilisée pour la simple construction d’un bâtiment ou pour sa rénovation. Aujourd’hui, nombreux sont ceux à vouloir la rendre visible pour donner à la maison ou à l’appartement un style industriel. Dans ce cas, on la préfère en bois ou en acier, que l’on peut peindre.

poutre ipn

D’autres préfèrent en poser ou en accrocher sans même avoir de travaux à réaliser. Pour ce faire, on préfère se tourner vers les poutres IPN en aluminium, qui sont malgré tout parmi les plus chères du marché. Sinon, le mieux est encore d’en acheter des fausses, à bas coût. Après tout, ce n’est qu’une histoire de décoration.

Comment met-on en place une poutre IPN ?

Il est fortement déconseillé de placer soi-même une poutre IPN si l’on est un simple bricoleur du dimanche. En effet, il est plus prudent de laisser un professionnel s’en charger, tant pour une question de sécurité lors de la manœuvre, que pour une question de sécurité sur le long terme. Il est important que la poutre soit correctement mise pour éviter tout effondrement.

L’avis d’un architecte ou d’un bureau d’étude technique est toujours bon à prendre. Ensuite vient le moment de placer la poutre.  Il convient tout d’abord de poser des étais, afin de soutenir le mur porteur durant la manœuvre. On perce ensuite le mur aux dimensions de la poutre IPN puis on l’ouvre, en commençant par le haut de celui-ci. Pour finir, on insère la poutre dans l’ouverture prévue et on pose un mortier en ciment ainsi que le linteau.

Avoir les autorisations nécessaires

Selon les projets, une autorisation des services d’urbanisme est parfois nécessaire avant de débuter les travaux. C’est le cas lorsque le projet porte sur la maison, sur un mur porteur mitoyen, ou lorsque l’on installe une poutre IPN à l’intérieur d’un appartement.

Quel budget pour une poutre IPN ?

Le prix d’une poutre IPN dépend bien évidemment du matériau choisi, mais également de sa dimension. Il faut compter 15 euros le mètre linéaire, au minimum, pour l’achat d’une poutre IPN en acier. Pour une poutre en bois, le prix varie entre 10 et 25 euros le mètre. Si l’on souhaite une poutre IPN en aluminium, le tarif monte jusqu’à 250 euros le mètre.

Concernant le budget à prévoir pour les poutres IPN en verre, il est le plus élevé, puisque réservé aux travaux haut-de-gamme. Le prix dépendra du fournisseur et est à calculer sur devis.

Mais au-delà du prix de la poutre en elle-même, il faut également penser au prix de la pose de celle-ci par un professionnel. Le tarif se situe généralement entre 40 et 50 euros de l’heure. Mais cela dépendra de la zone géographique du chantier et de son accessibilité. La pose d’une poutre IPN n’est pas forcément des plus simple lorsque celle-ci est haute et très lourde. Pour la placer correctement et en toute sécurité, le mieux est de se tourner vers un artisan maçon qualifié.