Monter sa boutique en ligne : méthode, procédures, étapes

comment monter sa boutique en ligne methode pocedures etapes

Monter sa boutique en ligne n’est pas toujours aussi simple que ce que l’on pourrait penser.

Quelle est la procédure pour monter sa boutique en ligne ? Mieux vaut avoir les idées claires pour voir son projet aboutir et ses ventes décoller.

Voici la démarche et les étapes pour créer son e-commerce.

Les questions préalables à se poser

Monter une boutique en ligne n’est pas quelque chose qui s’improvise. Ce projet se prépare, s’étudie, s’affine, avant de devenir bien réel.

E-commerce : quel statut juridique ?

Ouvrir un e-commerce demande de choisir un statut juridique. Cette décision est lourde de conséquences, car chacun d’eux à ses propres caractéristiques.

  • L’Entreprise Individuelle (EI) donne les pleins pouvoir quant à la direction et à la gestion de l’e-commerce, mais le patrimoine personnel est engagé, à moins de faire rédiger un acte notarié spécifique.
  • L’Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée (EIRL) permet de distinguer son patrimoine personnel et le patrimoine professionnel.
  • La micro-entreprise est un statut intéressant au démarrage d’une activité. Demandant peu de démarches administratives, le statut juridique de micro-entrepreneur peut être rapidement obtenu et l’activité démarrée, avec des prélèvements sociaux moindres. Toutefois, la TVA n’est pas récupérable et le Chiffre d’Affaires est limité. Si les ventes décollent, le plafond peut être vite atteint. Il faudra alors changer de statut.
  • La SARL (Société A Responsabilité Limitée), ou l’EURL si vous entreprenez seul, ne nécessite pas de capital social minimum. Le patrimoine personnel est sécurisé. La responsabilité du fondateur du e-commerce est limitée à son apport personnel.
  • Il en va de même pour la SAS (Société par Actions Simplifiée), ou SASU en cas de co-entrepreneurs, mais elle offre plus de liberté par rapport à la SARL.

Vous pouvez en savoir plus sur les statuts juridiques ici.

Dropshipping ou non ?

Le dropshipping se développe de plus en plus. Selon votre domaine d’activité, cette forme de business peut servir votre e-commerce, ou pas. Il s’agit de proposer des produits en ligne et de laisser le soin de livrer le client au fournisseur.

Le gros avantage du droshipping est qu’il évite d’avoir à stocker et gérer de la marchandise. Le dropshipping est une vitrine qui remplit le rôle intermédiaire. Le client appréciera d’être livré au plus vite. Le gérant de la e-boutique peut se concentrer uniquement sur la communication et la vente plutôt que sur le SAV, l’expédition et la gestion des stocks.

A noter toutefois qu’une relation professionnelle de confiance doit s’établir avec les fournisseurs, car de leur rigueur dépendra pour partie votre réputation et donc vos ventes.

comment monter sa boutique en ligne methode pocedures etapes

Stock ou flux tendu ?

Vendre des produits demande de gérer un stock, sauf en cas de dropshipping. Le stock de marchandises est nécessaire pour pouvoir répondre dans les meilleurs délais aux besoins de vos clients. La gestion doit se faire au plus juste, car une marchandise immobilisée coûte de l’argent. Les frais de stockage peuvent vite grever le budget de l’entreprise. Les frais de stockage sont liés au local pour entreposer la marchandise et au fond de roulement nécessaire dans l’attente d’encaisser l’argent de la vente de celle-ci. Il y a aussi le risque de voir sa marchandise détériorée, obsolète ou même perdue s’il s’agit d’une denrée périssable. Pour la gestion de votre boutique en ligne vous pouvez avoir recours à des outils utiles pour simplifier au maximum l’approvisionnement de vos produits.

gestion stock en drop shipping comment faire 2

Les étapes pour monter son e-commerce

Une fois ces questions réglées et vos premières décisions prises quant à votre future activité commerciale en ligne, il est temps de monter votre boutique en ligne, étape après étape.

Déterminez votre business plan

Le business plan consiste à mettre par écrit votre projet d’entreprise, son activité, son fonctionnement, mais aussi de chiffrer votre projet, en faisant des projections de votre investissement mais aussi de votre chiffre d’affaires prévisionnel, à court, moyen et long terme.

Ce document est utile pour vous-même, pour bien visualiser votre projet, en avoir une idée précise, n’en négliger aucun aspect. Le business plan est aussi le document qui vous permettra de convaincre d’éventuels investisseurs ou établissements de crédit pour obtenir les fonds nécessaires au lancement de votre e-business.

business plan pour monter sa boutique en ligne

Trouvez vos fournisseurs

Il est important de partir à la recherche de vos fournisseurs très tôt. Établir une relation commerciale demande du temps, plusieurs rendez-vous sont nécessaires pour définir et arrêter les termes du partenariat.

trouver fournisseurs pour monter sa boutique en ligne

Définir votre nom de domaine

Le nom de domaine de votre site mérite une grande attention. Il doit de préférence être en rapport avec votre domaine d’activité, facilement mémorisable par vos clients et surtout disponible. Car les noms de domaine se réservent et sont uniques. Il est donc probable que vous devrez faire plusieurs tentatives avant de trouver votre propre nom de domaine.

Choisissez votre solution de vente

L’heure est ensuite venue de choisir votre solution de vente. Concrètement, il s’agit de trouver l’hébergeur de votre site e-commerce et de s’occuper de la vitrine de votre boutique. Plusieurs solutions s’offrent à vous, avec des prestataires ayant chacun leurs atouts.

  • WordPress est l’un des plus connu en la matière, sa réputation se répercute en principe sur les boutiques en ligne développées depuis cette solution. Le service basique est gratuit, vous pouvez ensuite le personnaliser grâce à divers thèmes et extensions, payantes pour certaines. Les fonctionnalités sont faciles à prendre en main et les statistiques pour évaluer votre activité complètes.
  • Shopify a le vent en poupe. Il fait une belle place au SEO, qui assure un excellent référencement de la boutique en ligne dès son lancement. La solution est payante et est rédigée en anglais.
  • Prestashop est sans doute l’une des solutions de vente les plus simples à utiliser et à maîtriser. Elle est complète et professionnelle. Les thèmes sont payants et il vous faudra travailler beaucoup sur le référencement naturel.
  • Oxatis offre beaucoup de fonctionnalités, pour un site qui ne ressemble qu’à vous. La solution permet d’optimiser en un seul outil le design de la vitrine e-commerce, son référencement et l’hébergement du site.
  • Magento demande une certaine maîtrise pour y créer son business en ligne. Mais elle offre de nombreuses possibilités et elle est parfaite pour les grosses boutiques et si vous souhaitez travailler aussi à l’international.
  • WeezBee est relativement simple à prendre en mains et présente l’avantage de ne pas facturer de frais de départ. Les tarifs sont évolutifs.
  • Wizishop est elle-aussi facile à utiliser au démarrage de son activité. Elle propose une période d’essai gratuite.
  • Wix est aussi un opérateur de choix sur le secteur des solutions e-commerce.

wordpress pour creer son e commerce

Déclarez votre site marchand à la CNIL

Lors de l’exercice de votre business en ligne, vous allez recueillir des données personnelles de vos prospects et clients. Or le recueil et l’utilisation de ces données personnelles est encadrée de manière très stricte par la Règlementation Générale de la Protection des Données (RGPD). Vous devrez vous y conformer sous peine de lourdes sanctions.  La mise en œuvre de la RGPD remplace dans la plupart des cas la déclaration à la CNIL. Toutefois, cette dernière reste obligatoire pour certaines activités. Prenez le temps de vous renseigner pour entamer les démarches nécessaires à votre e-boutique.

Déclarez votre e-commerce à la chambre de commerce

Vous devez ensuite déclarer votre e-commerce. Il est obligatoire que votre activité soit enregistrée au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS). La CCI (Chambre de Commerce et d’Industrie) vous aiguillera dans votre démarche d’immatriculation.

Suite à celle-ci, vous vous verrez attribuer un numéro de SIREN, SIRET par l’INSEE et vous aurez aussi un extrait Kbis. Ces éléments sont indispensables pour la vie de l’entreprise.

Quel transporteur choisir pour la livraison de vos produits ?

Une fois votre boutique en ligne légalement créée, votre vitrine internet prête, votre communication et votre stratégie d’entreprise au point, vos fournisseurs trouvés, votre stock constitué, il reste une décision capitale à prendre : comment livrer vos clients ?

dhl solution de transport

Les transporteurs sont nombreux et vous pouvez choisir de travailler avec un ou plusieurs d’entre eux.

  • La Poste et son service Colissimo sont en principe fort appréciés des clients. L’opérateur historique en matière de livraison à domicile avec ses agences bien réparties sur le territoire procure un gage de confiance.
  • Mondial Relay est aussi bien établi. Le client doit toutefois se déplacer pour aller récupérer son colis, mais le suivi en ligne du transport proposé par le site est bienvenu.
  • UPS et Fedex, pour ne citer qu’eux, sont aussi des transporteurs réputés dans le secteur de la livraison.
  • N’oublions pas DHL qui peut prendre en charge des colis volumineux et livrer express à l’international.
  • Colis privé qui possède des prix attractifs. (liste non exhaustive)

Monter sa boutique en ligne est donc un vrai projet professionnel à part entière, qui nécessite de la réflexion. Chacune des étapes est indispensable à l’aboutissement et la réussite du projet e-commerce.