Les scientifiques découvrent que les lacs gelés se sont considérablement réchauffés au cours des 25 dernières années.

Crédit : Natalia_Kollegova, Pixabay, 2631919

Les lacs de l’hémisphère nord se sont réchauffés au moins six fois plus vite depuis 1992 qu’à n’importe quel moment au cours des 100 dernières années, selon une nouvelle étude dirigée par le professeur Sapna Sharma de la faculté des sciences de l’université York. Et l’un des lacs qui souffre le plus du réchauffement climatique en cours serait le lac Supérieur, le plus septentrional par rapport à l’emplacement des autres Grands Lacs à la frontière américano-canadienne.

C’est précisément le lac Supérieur qui, selon l’étude, a perdu plus de deux mois de couverture de glace depuis le début des enregistrements (1857). Il ne s’agit pas seulement d’un problème nord-américain, bien sûr. Le lac Suwa, au Japon, par exemple, ne gèle plus que deux fois par décennie, tandis que la glace de la baie de Grand Traverse, dans le lac Michigan, fond environ 16 jours plus tôt par siècle.

Au total, les chercheurs ont évalué les tendances des glaces de 60 lacs de l’hémisphère nord, dont 40 en Amérique du Nord ; pour certains d’entre eux, les données avaient été recueillies jusqu’à 204 ans avant la révolution industrielle. “Beaucoup de nos lacs pourraient s’approcher d’un point de basculement vers des conditions sans glace qui auront de vastes implications culturelles et écologiques”, explique-t-elle.[1]

Hot news

A ne pas manquer