Entretien de sa chaudière : les règles d’or

reparer sa chaudiere conseils

Le chauffage est une préoccupation de plus en plus vive dans l’esprit des Français : quel type de chaudière choisir pour faire des économies et préserver l’environnement ? Faut-il entretenir sa chaudière et à quelle fréquence ? Comment nettoyer une chaudière et quels sont les contrôles à faire ?

Autant de questions que vous vous posez au sujet de l’entretien de votre chaudière. Voici nos conseils.

Pourquoi est-il indispensable d’entretenir sa chaudière

entretien chaudiere conseils 2

Entretenir sa chaudière est indispensable pour plusieurs raisons. Tout d’abord, cela permet de prolonger sa durée de vie : une chaudière entretenue régulièrement a 5 fois moins de risques de tomber en panne et va s’user moins vite.

De plus, si vous entretenez votre chaudière régulièrement, vous ferez aussi des économies d’énergie car son rendement restera optimal. On estime à 10 % les économies possibles !

Ensuite, une chaudière bien entretenue garantit votre sécurité. En effet, une chaudière usée peut favoriser la formation de monoxyde de carbone (CO), lorsque la combustion est incomplète ou qu’un conduit est obstrué.

Mais ce n’est pas tout : il faut savoir que la révision de sa chaudière est une obligation légale : en fonction du type de chaudière que vous possédez, mais aussi de la région dans laquelle vous habitez, la fréquence de révision varie mais elles restent indispensables.

Quand doit-on faire réviser sa chaudière ?

La chaudière doit être si révisée de préférence chaque année avant son utilisation, c’est-à-dire à peu près au début de l’hiver. Si votre chaudière est neuve, elle devra être révisée durant l’année suivant sa mise en place.

Les différents types de chaudière

On trouve différents types de chaudières, qui correspondent à des besoins et des budgets variés.

Chaudière bois

La chaudière bois est alimentée par la combustion de bûches de bois. C’est le type de chaudière le plus économique : non seulement il ne coûte pas cher à l’achat, mais en plus, on estime à 30 % les économies réalisées avec ce type de chaudière à l’usage, le bois n’étant pas cher. De plus, le rendement du chauffage bois est d’environ 90 % : pour un coût moindre, vous aurez de meilleures performances.

L’installation d’une chaudière bois est très simple. Toutefois, vous devez disposer d’un circuit de chauffage central pour qu’elle soit possible.

Les poêles à bois sont toujours très appréciés car ils apportent beaucoup de charme, de convivialité et de chaleur à une pièce.

Chaudière à charbon

La chaudière à charbon est la version améliorée du plus ancien système de chauffage : elle fonctionne par la combustion du charbon, dont les fumées vont alimenter le circuit de chauffage et d’eau chaude. La chaudière à charbon peut être à tirage naturel (une seule chambre de combustion) ou à combustion inversée (deux chambres de combustion, permet un meilleur rendement), et en fonte ou en acier (la température monte plus vite).

La chaudière à charbon a des avantages : son rendement (entre 80 % et 90 %), et le fait que le charbon se consomme moins vite que le bois.

Mais elle a aussi des inconvénients, notamment le fait qu’elle soit très polluante (émission de monoxyde de carbone, un gaz invisible et néfaste pour la santé), peu écologique (le charbon est une énergie fossile), et salissante (dépôt de poussière noire).

Chaudière à granulé de bois

La chaudière à granulés de bois (aussi appelée chaudière à pellets) fonctionne sur le même principe que la chaudière bois mais avec des granulés à la place des bûches. Elle présente donc les mêmes avantages : un combustible pas cher à l’achat et à l’usage (30 % d’économie sur vos factures de chauffage), et des aides financières à l’achat (Crédit d’impôt à 30%, TVA à 5,5%, primes Quelle Énergie et Conversion Chaudière…), rendement à 90 %…

chaudiere a bois fonctionnement

Chaudière fioul

Pour la chaudière fioul, ce sont les flammes produites par la combustion du fioul qui réchauffent le circuit d’eau du chauffage. La chaudière fioul classique est appelée « basse température », par opposition à la chaudière fioul à condensation qui réutilise la vapeur d’eau produite.

Le rendement d’une chaudière fioul peut atteindre 89,5 % et permet de faire des économies de 15 %.

Elle peut chauffer de grandes superficies, elle n’émet que peu d’émissions (dioxyde de carbone, azote, soufre), et sa durée de vie peut atteindre 20 ans. Seul inconvénient, elle est plus chère à l’installation et à l’usage, et il faut stocker de grandes quantités de fioul pour alimenter le système.

chaudiere fioul

Chaudière fioul à condensation

La chaudière fioul à condensation fonctionne comme une chaudière fioul mais en récupérant en plus la vapeur d’eau dégagée par la combustion, qui sont transformées en liquide et évacuées. Le taux de rendement est ainsi plus élevé (souvent plus de 100 %), et les économies peuvent aller de 20 % à 40 % ! En contrepartie, le prix est élevé (entre 3 000 à 8 000 €, plus la cuve à 1 000 €).

Entretien de chaudière les 5 étapes clef

Voici les 5 étapes à suivre pour l’entretien de votre chaudière selon le conseil du chauffagiste Rapid Plomberie :

  1. Le nettoyage : il s’agit de nettoyer le corps de chauffe, le brûleur, la veilleuse et l’extracteur pour éviter que votre chaudière n’émette de monoxyde de carbone
  2. La purge pour éliminer l’eau dans votre installation : attention, munissez-vous de gants et assurez-vous que vos radiateurs sont bien éteints et froids avant de les purger, et commencez toujours par le radiateur du rez-de-chaussée en montant dans les étages.
  3. Le ramonage, obligatoire à raison d’au moins une fois par an, pour prévenir les risques d’intoxication au monoxyde de carbone
  4. La vérification et les réglages : vérifiez le bon fonctionnement de la pompe, le vase d’expansion, la température de l’eau chaude, l’étanchéité du circuit ; et contrôlez les organes de sécurité, de régulation, et le débit du gaz et de l’eau. Effectuez également un contrôle de la teneur en monoxyde de carbone de l’air ambiant.

entretien chaudiere conseils 2

Peut-on faire la révision de sa chaudière soi-même ?

La révision peut être faite par soi-même, de même que la plupart des vérifications, comme par exemple le blocage du circulateur souvent à l’origine d’un manque d’eau chaude. En revanche, une panne nécessitera dans la grande majorité des cas l’intervention d’un spécialiste. Avant de vous lancer seul dans certains travaux notamment de rénovation de chaudière qui peuvent s’avérer trop compliqués, même pour un bricoleur, n’hésitez pas à vous renseigner sur les aides de l’état, notamment en terme de crédit d’impôt en faveur de la transition énergétique, comme le détaille cet article.