Les hommes ayant plus de cheveux préférés comme chef que les hommes chauves ou rasés

Selon une nouvelle étude menée par des chercheurs de l’université d’Otago, les hommes ayant plus de cheveux que les chauves ou les hommes au crâne complètement rasé seraient préférés comme leaders psychologiques. De plus, les hommes ayant plus de cheveux sur la tête seraient également considérés comme plus séduisants, jeunes, intelligents et en bonne santé.

Dans un premier temps, les chercheurs ont mené une expérience avec 634 personnes en regardant les photos de 31 hommes modifiés numériquement pour avoir les cheveux pleins, un crâne rasé ou une calvitie naturelle.
Les participants à l’étude, après avoir vu la photo, devaient ensuite évaluer leurs perceptions en fonction de sept traits : l’âge, le leadership, la masculinité, la domination, l’attrait, la santé et l’intelligence.

Dans une deuxième et une troisième phase, les mêmes photos ont ensuite été montrées à des centaines d’autres participants et ces derniers ont été invités à évaluer leur préférence en termes de dirigeants également en fonction de divers contextes, comme en temps de paix ou de guerre.

« Nous voulions savoir si la simple décision d’un leader de se raser la tête changerait la façon dont les adeptes les perçoivent et les approuvent ensuite en tant que leaders », explique Nancy Blaker, l’une des chercheurs participant à l’étude, qui affirme que l’apparence physique est toujours très importante pour la réussite d’un leader.

Les résultats ont montré que les hommes au crâne rasé étaient perçus comme plus dominants. Les chauves naturels étaient perçus comme plus âgés.
En outre, les hommes dont le crâne est rasé ou naturellement chauve sont considérés comme plus masculins que les hommes aux cheveux riches. Ces derniers, cependant, étaient perçus comme étant plus sains et plus attrayants.
Enfin, les hommes les plus chevelus ont été choisis comme chefs privilégiés.

« Nous pensions que le crâne rasé à l’aspect dominant leur donnerait un avantage préférentiel pendant le conflit, mais au lieu de cela, il leur a donné une pénalité pendant la paix », dit encore le chercheur. « De plus, nous avons constaté dans les deux études sur le paradigme du vote que les têtes pleines de cheveux étaient généralement plus préférées comme dirigeants, quel que soit le contexte, puisque les études précédentes n’avaient pas trouvé de préférence générale. Cela est probablement dû à une perception de l’attrait et de la santé plus grande envers les têtes pleines de cheveux qu’envers les têtes rasées et les crânes chauves ».