Les champignons des cavernes ont-ils aidé la Terre à sortir de la deuxième phase de la boule de neige ?

Selon Jennifer Frazer, auteur d’un nouvel article paru dans Scientific American, les champignons ont peut-être facilité l’émergence de la Terre après une longue période très froide, il y a des centaines de millions d’années.[1] La planète presque entièrement gelée a peut-être connu la première fonte des glaces grâce aux champignons présents dans les grottes. Elle cite également une étude portant sur l’analyse de nouveaux fossiles découverts en Chine, publiée en janvier.[2]

Les deux phases de la “boule de neige” Terre

Il est bien connu que la Terre a traversé une période appelée “boule de neige”, qui s’est produite il y a environ 650-700 millions d’années. Pendant cette période, la quasi-totalité du globe était recouverte de glace et de neige, et dans certaines régions, la glace s’est accumulée jusqu’à une épaisseur d’un kilomètre.
Cependant, peu de gens savent qu’il y a également eu une deuxième “terre boule de neige” qui s’est produite 10 millions d’années après la première, comme l’explique Scientific American. Alors que la durée de la première phase était de 58 millions d’années, la deuxième phase a duré entre 5 et 15 millions d’années.
Ce serait cette deuxième période qui aurait été caractérisée par l’action des champignons.

Série d’événements

Les choses ont pu se passer ainsi : une fois que la planète a dégelé après la première phase de boule de neige, de grandes masses d’eau liquide ont été créées. Cette eau, ainsi que celle résultant des précipitations, s’est facilement infiltrée dans les fissures et les crevasses, créant de nombreuses grottes et structures telles que des stalagmites et des stalactites.
Ce sont précisément les restes stratifiés de ces cavités datant de la période édiacarienne qui ont été analysés par les chercheurs de l’étude susmentionnée dans la formation de Doushantuo, dans la province de Guizhou, en Chine.

Traces de champignons trouvées

Parmi les différentes traces, les chercheurs ont trouvé des filaments courbes qui ont tendance à se ramifier et à fusionner, ainsi que des traces de sphères creuses avec des filaments à leurs extrémités. Selon les chercheurs, il s’agit de restes de champignons fossilisés, aucun autre groupe d’organismes ne pouvant prendre de telles formes. Les chercheurs ont conclu que les champignons ont commencé à se multiplier en se formant sur les stalagmites et les stalactites dans les nombreuses grottes qui ont été créées.

La multiplication des champignons a-t-elle aidé la Terre à sortir de la période glaciaire ?

En effet, les champignons peuvent également extraire des nutriments des roches, et les roches humides et moisies de la Terre émergeant de la première phase de la boule de neige n’ont peut-être fait que faciliter leur propagation.
La forte propagation des champignons dans les grottes pourrait avoir contribué à faire sortir la Terre de sa deuxième phase de boule de neige, qui a en fait été beaucoup plus courte que la première.

Des processus déclenchés pourraient avoir conduit à l'”explosion cambrienne”.

Les événements décrits ci-dessus ont pu être suivis d’une érosion massive des roches continentales et du transport du phosphore dans l’océan. Cela a pu entraîner la prolifération d’algues et la libération d’une grande quantité d’oxygène dans l’air.
C’est donc peut-être aussi grâce à l’explosion des champignons dans les grottes qu’a eu lieu ce qu’on appelle “l’explosion cambrienne”, une explosion de la vie qui s’est multipliée et diversifiée et qui s’est produite, cependant, plusieurs dizaines de millions d’années après les deux phases de la boule de neige.

Hot news

A ne pas manquer