Accueil Santé Le protoxyde d’azote peut soulager le travail, selon une étude américaine

Le protoxyde d’azote peut soulager le travail, selon une étude américaine

Crédit : Parentingupstream, Pixabay, 840135

L’oxyde nitreux (également connu sous le nom de gaz hilarant ou protoxyde d’azote) serait sans danger pour les femmes en travail en tant qu’arme anti-douleur selon une étude approfondie menée par des chercheurs du College of Nursing de l’Université du Colorado et du Département d’anesthésiologie du Campus médical d’Anschutz.

L’étude a été publiée dans le Journal of Midwifery & Women’s Health.
Les chercheurs se sont également basés sur des questions posées à 463 femmes qui avaient utilisé l’azote à des fins d’accouchement et ont évalué les effets secondaires de l’utilisation de ce gaz pendant l’accouchement.

« Le protoxyde d’azote est une option utile et sûre pour l’analgésie du travail aux États-Unis », rapportent les chercheurs.
Selon les chercheurs, l’utilisation de ce gaz pour soulager la douleur des femmes en travail est également sans danger pour les nouveau-nés.
Actuellement, le bloc péridural et rachidien (analgésie neuroaxiale) sont les méthodes les plus utilisées aux États-Unis pour gérer la douleur des femmes en travail. La principale alternative est les opioïdes qui, cependant, peuvent être associés à des effets secondaires indésirables tant pour la mère que pour le fœtus. Ces dernières années, le « gaz hilarant » est devenu une autre option pour le traitement des douleurs liées au travail aux États-Unis.