Le néant fera-t-il s’écrouler l’univers ? Une nouvelle étude sur l’origine de l’énergie noire le suggère

Crédit : Zakharchuk, Shutterstock, ID : 1723447651

Ce seraient les vides géants qui dominent l’univers qui accélèrent sa puissante expansion selon une nouvelle étude présentée dans arXiv. Comme l’explique Live Science, ces vides constituent une grande partie de l’espace de l’univers et ne contiennent pratiquement rien. Si nous devions les considérer comme des « choses », ils seraient les plus grands objets du cosmos puisqu’ils s’étendent d’un bout à l’autre de l’univers observable.

Les vides cosmiques

Les vides cosmiques sont une caractéristique très intéressante de l’univers. Les scientifiques les étudient depuis plusieurs décennies, mais nous savons peu de choses sur eux. Leur importance s’est encore accrue lorsque l’on a découvert, à la fin des années 1990, une sorte d’énergie sombre qui accélère l’expansion de l’univers. Comme l’énergie sombre elle-même semble « se prélasser » et, en un sens, croître dans le vide, cela signifie que quelque chose se passe au sein de ces structures-non-structures.

L’énergie sombre se fait sentir sur les longues distances dominées par le vide.

L’énergie sombre, en soi, ne semble pas essentiellement exister dans les systèmes dominés par la matière jusqu’à un certain niveau de magnitude, par exemple les systèmes stellaires ou les galaxies ou les amas de galaxies. Elle commence à se faire sentir lorsque les distances entre les objets faits de la matière que nous pouvons voir et connaître commencent à être ressenties. Pour comprendre cela, notre système solaire ainsi que notre propre Voie lactée ou même les galaxies les plus proches de la nôtre ne semblent pas être affectés par l’énergie sombre. Cette dernière ne fait s’éloigner les autres galaxies de nous (ainsi que de toutes les autres galaxies) que lorsque la gravité entre les galaxies elles-mêmes n’est plus forte (et c’est le cas, par exemple, du Groupe local qui contient aussi notre galaxie ainsi que celle d’Andromède et plusieurs autres).

L’énergie sombre apparaît dans les vides géants ?

Selon la nouvelle étude, l’énergie sombre ne domine pas seulement dans les vides, mais naît en leur sein. Non seulement ces énormes vides existent, mais, comme toute autre structure du cosmos, ils ont atteint leur taille actuelle et continuent de croître. Cette croissance serait dictée par leur caractéristique intrinsèque : ils exercent une pression sur la matière qui les entoure. Lorsque la matière a commencé à s’accumuler et que les structures telles que les galaxies et les amas de galaxies sont devenues de plus en plus grandes, ces vides ont parallèlement grandi et se sont étendus.

Les vides vont-ils dissoudre la toile cosmique ?

On prévoit que, sous l’effet de l’énergie sombre, dans des milliards d’années, ces grands vides dissoudront la toile cosmique, constituée de filaments de matière qui unissent partiellement les différents groupes de galaxies, transformant le cosmos en une série de groupes de galaxies isolés par des centaines de millions, voire des milliards d’années-lumière de vide total. Selon les chercheurs à l’origine de la nouvelle étude présentée dans arXiv, ce sont les effets cumulatifs de tous les vides de l’univers qui se dilatent et créent une pression sur les groupes de galaxies à leurs frontières qui dissolvent la toile cosmique et provoquent une expansion accélérée de l’ensemble du cosmos.

Maxime Le Moine
Maxime Le Moine
Grand amateur et passionné de technologie, j'ai un faible pour les machines en tout genre. Je vous partage les nouveautés tech pour vous permettre de vous garder à jour dans l'évolution qui ne s'arrête jamais!

Hot news

A ne pas manquer