Le mois de janvier dernier a été le plus chaud jamais enregistré selon la NOAA

Faits marquants en janvier 2020 (crédit : National Oceanic and Atmospheric Administration, cliquer pour agrandir)

Des données encore déconcertantes proviennent de l’analyse du climat mondial effectuée par les centres de la NOAA. Cette fois, c’est le mois de janvier 2020 qui est visé, le mois qui s’est écoulé depuis un peu plus de deux semaines. Selon la NOAA, ce fut le mois le plus chaud jamais enregistré.
Cela signifie que lorsque les enregistrements climatiques mondiaux ont commencé il y a 141 ans, il n’y a jamais eu de janvier aussi chaud que celui de cette année.

En outre, cette année est caractérisée par un démarrage thermique moyen qui est le plus élevé jamais enregistré dans une année sans El Niño, un phénomène important qui peut déplacer la température mondiale de plusieurs dixièmes de degré.

Plus précisément, les scientifiques ont enregistré que le mois de janvier 2020 était 1,14° centigrade au-dessus de la moyenne du 20ème siècle.
Janvier 2020 a dépassé de 0,02° centigrade le record établi en janvier 2016.
Les 4 janvier les plus chauds mais enregistrés ont tous eu lieu depuis 2016 et les 10 janvier les plus chauds ont tous eu lieu depuis 2002, ce qui suggère le niveau de réchauffement climatique en cours.

C’est principalement l’hémisphère nord qui a été touché, qui a enregistré son mois de janvier le plus chaud avec 1,50° Celsius au-dessus de la moyenne. L’hémisphère nord a également connu une couverture neigeuse inférieure à la moyenne de 1981-2010, avec le plus faible nombre de chutes de neige en 54 ans d’enregistrements.

D’autres régions où des températures assez chaudes et inhabituelles ont été observées en janvier ont été la Scandinavie, l’océan Indien, l’océan Pacifique central et occidental, l’océan Atlantique et l’Amérique centrale et du Sud ainsi que certaines régions d’Asie.