Le lancement du rover ExoMars pourrait être retardé en raison de problèmes de parachute

Séquence d’ouverture du parachute du Lander ExoMars 2020

Le lancement du rover ExoMars vers Mars, initialement prévu pour cet été, pourrait être retardé en raison de problèmes critiques détectés avec les parachutes. C’est ce que disent les agences spatiales européenne et russe, selon un communiqué de SpaceNews. D’autres mises à jour seront publiées le 12 mars, lorsque les responsables de Roscosmos et de l’Agence spatiale européenne se réuniront pour discuter de l’avancement de la mission.

Les problèmes sont liés aux deux grands parachutes du rover qui devraient permettre l’atterrissage du module sur la planète rouge. Ces parachutes s’étaient déjà avérés en 2019 peu fiables car ils avaient subi des dommages importants lors des tests.
Le lancement du rover, nommé Rosalind Franklin, pourrait donc être retardé de plus de deux ans et demi et le lancement pourrait avoir lieu en 2022, malgré le nom de la mission nommée ExoMars 2020.

Le retard est également dû aux positions de la Terre et de Mars puisqu’il faut attendre un alignement spécial des deux planètes pour effectuer le lancement, alignement qui a lieu tous les 26 mois avec des fenêtres de lancement qui ne durent que quelques semaines.
D’autre part, les techniciens, scientifiques et ingénieurs ne veulent pas prendre de risques après que l’atterrisseur Schiaparelli, lors de la première partie de cette mission, se soit écrasé à la surface de Mars le 19 octobre 2016 à cause d’un mauvais déploiement du parachute.

C’est précisément pour cette raison que des techniciens et des ingénieurs ont organisé, ces dernières années, divers tests de chute à haute altitude avec un parachute supersonique de 15 mètres et un autre subsonique de 35 mètres, tests qui ont donné des résultats négatifs parce que les deux ont échoué.
L’Agence spatiale européenne, après avoir demandé conseil au Jet Propulsion Laboratory de la NASA, a découvert que le défaut concernait les parachutes et leur extraction, ce qui a entraîné des dommages au parachute.

Les prochains tests doivent avoir lieu fin mars, à peine trois mois avant l’ouverture de la prochaine fenêtre de lancement le 25 juillet, probablement trop peu nombreux pour penser à un lancement au cours de cette année.