Le lancement de la mission ExoMars reporté à 2022

Rover Rosalind Franklin (crédit : ESA / Mlabspace)

Comme prévu, compte tenu des difficultés que les ingénieurs et les scientifiques ont rencontrées lors des tests, la mission ExoMars, qui devrait voir l’arrivée d’un rover sur Mars, a été reportée à 2022 (le lancement devait initialement avoir lieu en 2020).
L’Agence spatiale européenne et Roscosmos l’annoncent en justifiant le fait que les tests nécessaires pour tous les composants du vaisseau spatial nécessitent plus de temps.

L’objectif final de la mission reste le même : étudier la présence possible de vie sur Mars, même dans le passé, et mieux comprendre la présence d’eau sur cette planète.
Le rover qui devrait atterrir sur la planète rouge a été baptisé Rosalind Franklin et, parmi les divers accessoires, il est également équipé d’une foreuse qui vous permettra de faire un trou dans la surface martienne pour rechercher d’importantes traces sous terre, traces qui pourraient peut-être indiquer la présence de vie extraterrestre.

Les tests supplémentaires seront effectués non seulement sur les instruments et les parachutes qui doivent faciliter l’atterrissage de l’atterrisseur contenant le rover, mais aussi sur le logiciel qui sera utilisé pour gérer le voyage et l’atterrissage lui-même.
Les deux agences spatiales soulignent également que le retard est en partie dû à l’aggravation du nouveau coronavirus qui se répand dans les pays européens.

« Nous avons pris la décision difficile mais réfléchie de reporter le lancement jusqu’en 2022. Elle est principalement motivée par la nécessité de maximiser la robustesse de tous les systèmes ExoMars et par les circonstances de force majeure liées à l’exacerbation de la situation épidémiologique en Europe, qui n’a laissé à nos experts pratiquement aucune possibilité de se rendre dans les industries partenaires. Je suis convaincu que les mesures que nous et nos collègues européens prenons pour assurer le succès de la mission seront justifiées et n’apporteront sans doute que des résultats positifs pour la mise en œuvre de la mission », déclare Dmitry Rogozin, directeur général de Roscosmos.

Le lancement pourrait avoir lieu entre août et octobre 2022 ; la date est naturellement aussi conditionnée par les « fenêtres de lancement » qui ne permettent des lancements favorables sur la planète rouge qu’une fois tous les deux ans environ.