Le développement du cerveau des enfants et des jeunes est fortement influencé par le statut socio-économique de la famille

Crédit : Robina Weermeijer, Unsplash, 3KGF9R_0oHs

L’environnement familial et le statut socio-économique de la famille peuvent influencer le développement du cerveau des enfants et des adolescents, et donc aussi le développement des fonctions cognitives, tout comme les facteurs génétiques peuvent, ou même plus, selon une nouvelle étude produite par les chercheurs de l’Institut Karolinska.
Il s’agit d’une autre étude qui souligne une fois de plus combien l’environnement de la famille et du foyer où l’enfant passe les premières années, jusqu’à la première adolescence, est presque fondamental pour le développement du cerveau.

Les chercheurs de l’institut suédois ont analysé les données de 551 adolescents issus de différents milieux sociaux et économiques dans les pays européens. Parmi les différentes données recueillies dans la base de données, on trouve des analyses d’échantillons d’ADN effectuées lorsque les sujets avaient 14 ans. Il y avait aussi les résultats de tests cognitifs et d’IRM du cerveau effectués à plusieurs reprises.

En analysant les données recueillies lorsque les sujets avaient 14 ans, les chercheurs ont constaté que les effets environnementaux étaient de 50 à 100 % plus importants que les facteurs génétiques, selon les cas.
Les chercheurs ont notamment constaté des changements dans la surface totale du néocortex en fonction du statut socio-économique de la famille.

L’effet des changements dans le statut socio-économique de la famille semble se produire dans tout le néocortex et affecte probablement diverses fonctions cérébrales, et pas seulement dans des domaines plus petits et spéciaux comme la mémoire, le langage, etc., comme l’explique Nicholas Judd, doctorant au département de neurosciences, l’un des auteurs de l’étude.
En outre, les chercheurs ont noté des différences dans une zone du lobe pariétal droit déjà connue parce qu’elle était liée aux compétences mathématiques, au raisonnement et à la mémoire de travail.