La Voie lactée galactique seule beaucoup plus chaude que ce qui avait été calculé auparavant

Un halo entoure notre galaxie et, selon une nouvelle étude, il est beaucoup plus chaud que ce qui avait été calculé auparavant. Ce halo galactique n’est pas une caractéristique intrinsèque de la seule Voie lactée mais est une région spatiale que l’on trouve généralement autour des galaxies spirales.
Ces halos sont principalement constitués de divers gaz ainsi que d’étoiles, d’amas globulaires et de matière noire.

Selon la nouvelle étude, menée par des chercheurs de l’université d’État de l’Ohio, ce halo galactique présente, dans les régions analysées, des températures dépassant les 10 millions de degrés Kelvin, températures qui devraient cependant caractériser l’ensemble du halo, comme le suggère Smita Mathur, professeur d’astronomie à l’université précitée et l’un des auteurs de l’étude.

N’ayant pas analysé le halo entier, les chercheurs ne peuvent pas dire avec certitude que c’est la température moyenne de tout le halo galactique, mais le soupçon est justement cela.
Ce sont des températures uniques, quelque chose de « très excitant », comme l’explique Mathur lui-même, selon lequel ces résultats aideront à comprendre et à mieux comprendre comment la Voie lactée et les autres galaxies spirales se sont formées et ont grandi.

Les résultats ont été obtenus par les chercheurs grâce aux données recueillies par le télescope à rayons X XMM-Newton de l’Agence spatiale européenne.
Pour comprendre si ces niveaux de température étaient une caractéristique intrinsèque du seul halo de la Voie lactée, les chercheurs ont analysé une galaxie similaire à la nôtre, NGC 3221 : là encore, le halo était très chaud, presque aussi chaud que celui de la Voie lactée.