La vie intelligente est également possible sur les planètes autour des naines blanches

Pour trouver de la vie extraterrestre, nous devrons peut-être nous concentrer sur l’analyse des planètes en orbite autour des étoiles naines blanches, selon un article publié sur Space.com.
Les naines blanches sont des étoiles très denses et massives qui représentent la dernière partie du cycle de plusieurs étoiles.

Selon l’auteur de l’article, l’astrophysicien Paul Sutter, continuer à rechercher des mondes similaires au nôtre dans un système solaire similaire au nôtre (une planète rocheuse en orbite autour d’une naine jaune) pourrait être trompeur ou bien ralentir notre progression.
Nous savons, en effet, que les étoiles comme notre Soleil ont une durée de vie relativement courte compte tenu des temps cosmiques : dans 4 à 5 milliards d’années, le Soleil commencera sa phase de « mort ».

Elle deviendra beaucoup plus grande et plus lumineuse en effaçant les planètes les plus proches, probablement aussi la Terre sur laquelle la vie deviendra de toute façon impossible, après quoi elle commencera à se refroidir et deviendra une naine blanche.
Il sera donc probablement dans cet état pendant des billions d’années.

Cela signifie que les naines blanches ont beaucoup plus de chances de développer la vie, si l’on considère uniquement les temps cosmiques, que les naines jaunes ou d’autres types d’étoiles ayant une durée de vie beaucoup plus courte.
Cependant, les scans effectués par la recherche de type SETI n’ont commencé à cibler les naines blanches que très récemment, après avoir passé des décennies à écouter les signaux d’autres types d’étoiles plus proches des nôtres.

Selon Sutter, il serait également possible de détecter la vie intelligente sur les planètes en orbite autour des naines blanches en interceptant une « sphère de Dyson », une structure géante construite autour de la même étoile pour utiliser davantage son énergie puisque la lumière qu’elle émet est bien inférieure à celle d’une naine jaune.