La sonde InSight enregistre les deux plus grands “marsets” sur la planète rouge.

Crédit : NASA/JPL-Caltech, Wikimedia Commons, domaine public

L’atterrisseur InSight de la NASA a enregistré les deux plus grands tremblements de terre jamais détectés par ses instruments sur la planète Mars, selon un communiqué de la Seismological Society of America. Une étude décrivant les deux “Marsquakes” a été publiée dans The Seismic Record.

Au moins cinq fois plus fort que le précédent tremblement de terre le plus fort

Les séismes ont été enregistrés grâce au sismomètre placé sur l’atterrisseur. L’instrument a enregistré un tremblement de terre de magnitude 4,2 et un autre de magnitude 4,1. Tous deux se sont produits sur le côté opposé de la planète (par rapport à la position d’InSight).
Selon les calculs des chercheurs, les deux séismes sont au moins cinq fois plus forts que le précédent tremblement de terre le plus puissant jamais enregistré sur la planète.
Les chercheurs ont identifié les ondes PP et SS réfléchies par les séismes.

Premier tremblement de terre dans la Valles Marineris

Pour le premier séisme, qu’ils ont catalogué comme S0976a, ils ont calculé un épicentre dans Valles Marineris. Valles Marineris est un vaste réseau de canyons sur Mars et l’une de ses caractéristiques géologiques les plus distinctives. Ce tremblement de terre a probablement une origine beaucoup plus profonde que le second. De plus, comme l’explique Anna Horleston, chercheuse à l’université de Bristol qui a mené l’étude avec ses collègues, le premier tremblement de terre se caractérise par un niveau d’énergie de basse fréquence alors que le second a un spectre de fréquence beaucoup plus large.

Deuxième tremblement de terre

Le second séisme, nommé S1000a, a été enregistré 24 jours plus tard. Ce tremblement de terre s’est également produit sur le côté opposé de Mars par rapport à l’atterrisseur, mais dans ce cas, les chercheurs n’ont pas été en mesure de déterminer l’épicentre précis. Toutefois, compte tenu de la durée de la libération de l’énergie sismique, ce tremblement de terre détient désormais le record du plus long jamais enregistré sur Mars, avec une durée totale de 94 minutes.

Selon Savas Ceylan, l’un des auteurs de l’étude et chercheur à l’ETH Zurich, l’enregistrement de tels événements, notamment dans la zone d’ombre centrale, une région particulière de Mars où les ondes sismiques ne se dirigent pas directement vers le sismomètre d’InSight car elles sont arrêtées ou déviées par le noyau, “est un véritable tremplin pour notre compréhension de Mars”. Selon le chercheur, il s’agit de deux séismes vraiment extraordinaires dans le “catalogue sismique martien”.

Hot news

A ne pas manquer