La sonde Hope des EAU atteint l’orbite de Mars après un voyage de 7 mois

La sonde Hope, lancée par l’agence spatiale des Émirats arabes unis le 19 juillet dernier, a finalement atteint l’orbite de Mars avec succès. Après avoir été lancée avec une fusée japonaise H-IIA, la sonde a en effet atteint l’orbite de la planète rouge aujourd’hui, 9 février, en actionnant ses puissants propulseurs pour ralentir.
C’était une phase très délicate, celle de la décélération, 27 minutes qui a tenu en haleine tous les techniciens et les équipes d’ingénieurs et de scientifiques.

Après l’annonce de la mise en orbite de la sonde, le président de l’agence spatiale des Emirats a déclaré qu’il s’agissait d’un “voyage extraordinaire de l’humanité”.
Les Émirats arabes unis deviennent ainsi le cinquième pays/agence à avoir atteint la planète rouge avec son propre vaisseau spatial, après les États-Unis, l’Union soviétique, l’Europe avec son agence spatiale et l’Inde.

D’un coût de 200 millions de dollars, la sonde Hope va bientôt, dans quelques mois, entrer dans une orbite spéciale qui la fera passer régulièrement, toutes les 55 heures, au-dessus de l’équateur de la planète. Il s’agit d’une nouvelle orbite (par rapport aux autres orbiteurs d’autres missions) qui lui permettra d’étudier divers phénomènes atmosphériques à grande échelle de la planète rouge.
La mission, qui devrait durer environ un an, analysera en effet les connexions qui existent entre les différentes couches complexes de l’atmosphère martienne et fournira plusieurs données qui permettront de comprendre comment cette planète a perdu la quasi-totalité de son atmosphère qui s’est “évaporée” dans l’espace.

En outre, la même sonde devrait aider à comprendre la relation mystérieuse et complexe que les grandes tempêtes de poussière de la planète rouge ont avec l’atmosphère martienne elle-même en termes météorologiques et climatiques.
Mais la même agence des Emirats Arabes Unis déclare que les projets ne s’arrêtent pas là : en 2024, il devrait y avoir le lancement d’un nouveau vaisseau spatial qui transportera un atterrisseur qui devrait se poser sur le sol martien. Dans une vision à plus long terme, les mêmes Émirats arabes veulent donc amener leurs propres astronautes sur la planète rouge dans le cadre d’un projet qui, pour l’instant, s’appelle Mars 2117.

Hot news

A ne pas manquer