La robe de mariée de la princesse Béatrice sera exposée au château de Windsor

La robe de mariée de la princesse Béatrice est déjà entrée dans l’histoire – et maintenant elle va être exposée au grand jour.

La jeune royale, 32 ans, a épousé Edoardo Mapelli Mozzi le jour de leur mariage, le 17 juillet, en portant une robe originale que sa grand-mère, la reine Elizabeth, avait portée à l’origine en 1961. Aujourd’hui, comme le veut la tradition dans la famille royale, le dessin de Sir Norman Hartnell sera exposé au château de Windsor pour que les visiteurs puissent le voir de près.

La robe en taffetas ivoire présente une bordure en satin sur la jupe et des broderies géométriques à la main et des cristaux sur le corsage. Le design original de la princesse Béatrice a été modifié pour inclure l’ajout de bretelles, de manches transparentes et de broderies supplémentaires à la taille – ainsi qu’une silhouette plus mince et plus contemporaine – sous la direction d’Angela Kelly, habilleuse personnelle de la reine et conservatrice de la garde-robe, et du designer Stewart Parvin.

Le mariage royal s’est déroulé en privé avec des mesures strictes de distanciation sociale après que le couple ait annulé ses noces de mai en raison de la pandémie de coronavirus. La cérémonie a eu lieu à la chapelle royale de la Toussaint à la Royal Lodge en présence d’un petit nombre de proches, dont la reine.

Béatrice a vraiment poussé « l’emprunt » à l’extrême pour son grand jour ; elle a complété son look de mariée avec le diadème porté par la reine le jour de son propre mariage en 1947.

En plus de la robe, les chaussures personnalisées de Beatrice pour le jour de son mariage à Valentino seront également exposées et, conformément à son thème de la mode durable, elles font déjà partie de sa garde-robe, puisqu’elle les a portées plusieurs fois, notamment pour le mariage du prince William et de Kate Middleton en 2011.

Une réplique du bouquet de la mariée – contenant du jasmin, des pois de senteur, des roses O’Hara roses, du myrte et plus encore – sera également exposée au château de Windsor du 23 septembre au 22 novembre 2020.