La réalité virtuelle très utile pour traiter la maladie mentale à distance

Les soins de santé pour les malades mentaux et pour toutes les maladies mentales pourraient être effectués à l’avenir par la réalité virtuelle et cela pourrait représenter une méthode très efficace : c’est ce que suggère un nouvel article de The Conversation, selon lequel l’utilisation de la VR pour les thérapies à distance impliquerait des séances « face à face » dans un environnement virtuel, telles qu’elles se déroulent dans un cabinet médical.

L’auteur de l’article, Shiva Pedram, chercheur à l’Université de Wollongong, en Australie, est de cet avis. La réalité virtuelle mènerait à de nouvelles façons d’améliorer les soins de santé mentale et ouvrirait généralement  » une myriade de nouvelles possibilités « .
Le chercheur a publié une étude sur les ordinateurs dans le comportement humain qui examine le potentiel de la réalité virtuelle dans de tels cas.

Bien sûr, la thérapie en face à face reste la meilleure méthode, mais celle basée sur la VRest beaucoup plus efficace que d’autres thérapies avec des connexions à distance, comme celle basée sur Skype.
Les chercheurs ont réalisé des expériences sur 30 participants âgés de 21 à 63 ans en effectuant des séances thérapeutiques pour des pathologies mentales à la fois par le biais de la réalité virtuelle et de Skype.

Pour la réalité virtuelle, les chercheurs ont utilisé l’application Oculus Go, qui fournit un dispositif monté sur la tête pour une expérience  » multidimensionnelle et interactive « .
Les avatars ont ensuite été utilisés pour représenter des thérapeutes dont les figures étaient modelées sur des personnes réelles.

Les résultats ont montré que les participants préféraient l’utilisation de la VR parce que la VR  donnait un sens aigu du réalisme qui rendait l’interaction plus significative et donc plus profitable.
De plus, l’utilisation d’un avatar a encouragé les participants à s’exprimer plus librement et avec la crainte d’être jugés comme mineurs.