La Chine lance un vaisseau spatial pour amener des rovers et un orbiteur vers Mars

Profitant de l’utile fenêtre de lancement (période pendant laquelle la Terre et Mars sont plus favorablement alignés), l’agence spatiale chinoise a procédé au lancement de l’engin spatial qui devrait amener un rover sur Mars.
Il s’agit de la mission Tianwen-1 (traduisible par « questions au ciel »). Le lancement a eu lieu sur l’île de Hainan et le vaisseau spatial est parti à bord de ce qui est considéré comme la plus grande fusée jamais construite par la Chine.

Il s’agit de la première mission exploratoire sur une autre planète effectuée par l’agence spatiale chinoise, qui est donc en nette concurrence avec la NASA. Cette dernière devrait en effet lancer son propre vaisseau spatial vers Mars d’ici la fin du mois en profitant de la même fenêtre de lancement.
La mission chinoise comprend, en plus de l’atterrisseur qui fera atterrir le rover sur la planète rouge, un orbiteur, c’est-à-dire une sonde qui s’installera sur l’orbite de Mars pour étudier son atmosphère et analyser la planète d’en haut.

L’arrivée à la surface de la planète rouge devrait avoir lieu en février prochain, un voyage qui devrait durer plus de sept mois au cours desquels le navire parcourra plus de 55 millions de km.
Une fois que l’atterrisseur aura atterri sur Mars, il faudra environ trois mois pour que le rover commence à fonctionner pour de bon.