Investir dans le neuf ou l’ancien ?

Vous souhaitez investir dans l’immobilier, mais vous hésitez encore entre un logement neuf ou un logement ancien ? Des deux côtés, il y a des avantages et des inconvénients pour votre investissement. Tout dépend de votre budget, de vos contraintes, de vos objectifs et du calcul des impôts. Pour vous aider à choisir votre investissement dans l’immobilier et à vous constituer un patrimoine, voici les avantages et les inconvénients du neuf et de l’ancien.

Investir dans l’immobilier neuf

investir dans le neuf ou l'ancien

Les avantages du neuf

Le principal avantage d’un investissement locatif dans le neuf est de profiter d’un certain confort : vous n’avez pas de travaux spécifiques à réaliser et vous pouvez faire quelques économies sur des projets immobilier à la pointe comme par exemple ce type de  programme immobilier neuf sur Quartus Résidentiel.

Il y a donc de nombreux bénéfices à investir dans le neuf plutôt que dans l’ancien, par exemple :

  • Les frais de notaire sont moins chers : ils s’élèvent à hauteur de 3 à 4 % pour les logements neufs (et 7 à 8 % pour l’ancien) ;
  • Vous payez moins d’impôts : avec la loi Pinel, vous pouvez bénéficier d’avantages fiscaux non-négligeables pour le locatif neuf ;
  • Le logement est aux dernières normes de construction et énergétiques : le neuf est performant au niveau énergétique et la construction est réalisée suivant les réglementations en vigueur ;
  • Vous pouvez profiter d’une exonération de la taxe foncière : et ce, pour deux après la construction ;
  • Vous bénéficiez de garanties : comme la garantie biennale (sur deux ans) pour les parties techniques ; la garantie décennale (sur dix ans) pour la structure du logement (toiture, fondations, etc.). Si vous faites construire, vous avez également la garantie d’achèvement ou la garantie de remboursement.

Les inconvénients du neuf

Mais il y a quelques inconvénients pour tout investissement dans de l’immobilier neuf. Si vous faites construire, par exemple, le délai avant réception est souvent long (entre 18 et 24 mois). Vous pouvez également subir des retards de livraison conséquents. De plus, vous devez avancer les frais et vous ne toucherez aucun paiement de loyer durant ce laps de temps. Si vous souhaitez bénéficier de la Loi Pinel, sachez qu’il y a un plafond de ressources pour les locataires ainsi qu’un plafond pour le montant maximum du loyer mensuel. Souvent, le rendement locatif est moins avantageux pour le neuf que pour l’ancien (mais il y a moins de frais à prévoir) et le prix d’achat d’un logement neuf est plus élevé que ceux des logements anciens.

Investir dans l’immobilier ancien

investir dans le neuf ou l'ancien

Les avantages de l’ancien

Quels sont donc les avantages de l’ancien, comparé au neuf ? En investissant dans un logement ancien, vous pouvez :

  • acheter à un prix moins élevé : c’est le premier avantage de l’immobilier ancien ; les prix sont moins élevés que pour le neuf (le prix moyen au m² est de 2 500 € pour l’ancien contre 4 200 € le m² pour le neuf) ;
  • bénéficier d’un meilleur rendement locatif : deuxième avantage certain, vous pouvez réaliser un rendement locatif de 7 à 8 %, contre 3 à 4 % pour le neuf (mais qui bénéficie de réduction d’impôt) ;
  • profiter d’un meilleur emplacement : vous pouvez investir dans un bien en centre-ville, en banlieue ou dans des quartiers historiques, ce qui n’est pas possible avec un logement neuf qui est toujours excentré ;
  • louer rapidement votre bien : à l’inverse du neuf, vous pouvez louer très rapidement votre bien ;
  • avoir un logement qui a du charme : les logements anciens plaisent beaucoup quand ils ont du cachet ou du charme et les locataires auront plus facilement un “coup de cœur” pour un bien ancien que pour un bien neuf.

Les inconvénients de l’ancien

Si les biens anciens présentent beaucoup de points positifs, notamment un très bon rendement locatif et un prix moins élevé qu’un logement neuf, ils possèdent toutefois quelques désavantages. Souvent les normes et les réglementations ne sont pas à jour (isolation, réseau électrique ou gaz, diagnostics, etc.). Dans ce cas, vous êtes obligés de faire des travaux pour remettre le logement aux normes actuelles. Tout propriétaire se doit de proposer un logement aux normes d’habitabilité à ses locataires. Les frais de notaire sont élevés : environ 7 à 8 % du prix de vente (contre 3 à 4 % pour le neuf). Et vous payez souvent plus d’impôts avec un bien ancien qu’un bien neuf. D’autres travaux peuvent parfois s’avérer nécessaires : création ou suppression de pièces, changement de la cuisine, réfection de la salle de bain, des sanitaires, etc.

Quel est le meilleur investissement entre le neuf et l’ancien

Le meilleur investissement est celui qui correspond le plus à vos objectifs et à votre projet. Si vous souhaitez investir moins et avoir un bon rendement locatif, vous pouvez privilégier l’ancien. Mais attention, quelques travaux peuvent être à prévoir pour remettre le bien aux normes et pour qu’il soit agréable à vivre. Si vous préférez économiser sur les frais de notaire et payer moins d’impôt, le neuf est plus intéressant. Investir dans le neuf permet d’être plus serein : vous avez des garanties constructeur et vous n’avez plus de travaux à prévoir avant plusieurs années, mais votre logement vous offrira un rendement moins important.

Quel que soit votre choix, il doit s’articuler à vos envies et vos besoins et doit correspondre à votre projet. Difficile de choisir entre l’immobilier neuf ou l’immobilier ancien, les deux options offrent des avantages évidents et des inconvénients. Pour être sûr de faire le bon choix, faites le point sur vos objectifs et peser le pour et le contre avant de vous lancer.

Hot news

A ne pas manquer