Intelligence artificielle : En Chine, des juges virtuels dans les tribunaux

juge numerique en chine intelligence artificielle

Intelligence artificielle et juges virtuels

En Chine, l’intelligence artificielle est désormais également appliquée à la jurisprudence. Le tribunal numérique de Pékin a ouvert un centre de règlement des litiges en ligne, mais a décidé de confier également le processus décisionnel à un juge virtuel numérique.

On connaissait déjà les progrès et innovations chinoises en terme de smartphone, notamment avec la sortie du portable pliable XIAOMI mais la Chine va encore plus loin dans l’innovation avec le juge virtuel.

C’est le premier du genre au monde. Le juge virtuel possède des traits et une voix de femme, ses expressions faciales et ses actions sont basées sur celles d’une personne réelle. La nouvelle a été rapportée par l’agence de presse de l’Etat de Xinhua.

La tâche du juge numérique, basée sur des technologies intelligentes de synthèse du langage et de l’image, est d’aider les magistrats à accomplir des tâches répétitives, telles que recevoir des appels.

Le juge virtuel permettra aux professionnels de se concentrer sur les processus judiciaires. Il fournira également aux utilisateurs des conseils en temps réel, les aidant à utiliser la plate-forme en ligne dédiée au contentieux.

Grâce à une technologie améliorée, le juge numérique aura un rôle comparable à celui d’un assistant, capable de mener des séances de questions-réponses avec les utilisateurs sur la base des données, des connaissances professionnelles et des directives des juges humains.

L’innovation devrait améliorer la qualité et l’efficacité du travail judiciaire.

Un tribunal en ligne

Comme l’indique le portail de la CGTN (télévision publique chinoise en anglais), il existe déjà en Chine des tribunaux en ligne qui traitent principalement des affaires de violation des droits de propriété intellectuelle et/ou d’infractions liées à Internet, telles que les litiges relatifs aux prêts en ligne, aux contrats de vente en ligne et aux droits d’auteur en ligne.

juge numerique en chine intelligence artificielle

Le premier tribunal en ligne a été ouvert en Chine en août 2017 à Hangzhou, dans la province orientale du Zhejiang.

En septembre de l’année dernière, le tribunal numérique de Hangzhou avait traité plus de 11 000 affaires, dont plus de 9 600 avaient déjà été classées. En moyenne, une affaire dure 38 jours, soit environ la moitié de la durée d’un procès devant les tribunaux ordinaires.