Erika Jayne, star du RHOBH, vend certaines de ses tenues les plus emblématiques

C’est peut-être cher d’être Erika Jayne, mais il est devenu un peu plus facile de s’habiller comme elle.

La star de « Real Housewives of Beverly Hills », 49 ans, possède l’un des placards les plus enviables de toutes les Bravolebrities. Et maintenant, elle aide les fans qui veulent imiter son style de vie en vendant certains de ses vêtements les plus mémorables sur le site de revente haut de gamme Vestiaire Collective.

Jeudi matin, la chanteuse « Painkillr » a mis en vente une tonne de ses vêtements de marque les plus prisés – dont certains de ses looks les plus emblématiques des confessionnaux, la tristement célèbre robe chemise Moschino (500 dollars) et la robe blazer rose qu’elle a jumelée avec Lisa Rinna cette saison.

Interrogée sur les pièces que Jayne tient le plus près de son cœur, elle a déclaré à Page Six Style : « Les looks confessionnels sont mes préférés. Vous êtes seule dans votre maison et vous pouvez vraiment être tout ce que vous voulez. Les miennes sont toujours un peu théâtrales parce que c’est ce que je suis dans mon cœur ».

Erika Jayne portant un chapeau dramatique assorti à son blazer Moschino.
Erika Jayne portant un chapeau dramatique assorti à son blazer Moschino.Bravo

Le blazer Alexander McQueen avec de grandes rosettes rouges sur les épaules qu’elle porte dans ses confessionnaux de la saison 10 est en vente pour 3 000 dollars, alors que la robe Rotate ne coûte que 200 dollars.

Vous pourrez également vous procurer une mini-robe Balmain imprimée d’un tigre bleu (1 200 $), le blazer Moschino (1 800 $) et le chapeau assorti (2 000 $) de ses confessionnaux de la saison 9, un survêtement Gucci (750 $ pour la veste, 750 $ pour le survêtement) et bien plus encore.

Comment Jayne va-t-elle remplacer tous ces vêtements fabuleux ? Avec « beaucoup de bonnes nouvelles s-t », nous a-t-elle dit.

Et la star a un avertissement pour tout acheteur potentiel de ses produits de design : « Portez-les et profitez-en car je l’ai fait, ce n’est pas pour les faibles de coeur. »