Elon Musk arrive au Clubhouse et la nouvelle plateforme sociale fait salle comble

Une salle pratiquement toujours pleine, saturée pour les 5 000 auditeurs – dont plusieurs intervenants, parmi lesquels le puissant investisseur Marc Andresseen, le principal bailleur de fonds de la plateforme – qui est le plafond pour l’instant établi par le Clubhouse. C’est la plateforme du moment, même si elle a été lancée il y a des mois et modifiée plusieurs fois, disponible uniquement pour les utilisateurs Apple (et l’application Android ne devrait pas être au coin de la rue, cela prendra du temps). Elon Musk, l’homme le plus riche du monde, l’a baptisé définitivement à 7 heures, 22 heures sur la côte ouest des États-Unis. Son intervention dans le room-show intitulé « The Good Time Show » a d’abord bloqué la plateforme pendant quelques minutes, puis a donné vie à un grand nombre de salles parallèles, elles aussi presque toujours pleines, ce qui a relancé l’audio des flux Discord ou YouTube et a multiplié l’audience de la communauté naissante.

Comme d’habitude, l’entrepreneur et inventeur n’a pas seulement maintenu la plateforme lancée au printemps dernier par Paul Davison et l’ancien de Google Rohan Seth au premier plan, plus que tous les VIP qui y étaient déjà passés. Mais il a aussi mis sur le tapis de nombreux sujets, comme sur sa société de prédilection – Twitter – sautant d’un intérêt à l’autre, du charme et de l’efficacité communicative des mèmes, dont il est un grand amateur, aux missions vers Mars jusqu’aux implants neuronaux d’une autre de ses créatures, Neuralink, annonçant que de nouveaux contenus vidéo avec plus de résultats seront publiés d’ici un mois.

En fait, les dernières mises à jour sur l’implantation de capacités cérébrales potentielles remontent à l’été dernier et aux expériences sur les porcs. Cette fois, parmi les animaux pris comme cobayes, Musk a parlé d’un singe « qui a un implant sans fil dans la tête avec lequel il peut jouer à des jeux vidéo en utilisant son esprit ». Comme toujours, les paroles de Musk doivent être prises avec un grain de sel, notamment parce que Neuralink – dont l’objectif initial, a précisé l’entrepreneur volcanique, devrait être d’aider ceux qui souffrent de problèmes de colonne vertébrale ou de cerveau – ne dispose d’aucun support scientifique.

Quant à Mars, le patron de SpaceX – front au contraire qui donne de grandes certitudes, révolutionnant l’exploration spatiale en réduisant les coûts – a expliqué au couple (également dans la vie) des chefs d’orchestre Sriram Krishnan et Aarthi Ramamurthy que nous y arriverons « dans les cinq ans et demi ». Tout cela sans, par exemple, considérer que la Nasa vient de reporter le choix des deux projets (sur trois) de landers pour retourner sur la Lune en 2024, après le changement de locataire à la Maison Blanche.

Parmi les candidats à l’engin spatial qui doit transporter le premier équipage à présence féminine sur notre satellite dans le cadre du programme Artemis, il y a bien sûr son SpaceX. Cinq ans et demi pour faire décoller sa maxi-fusée et amener un être humain sur la planète rouge semble être un sujet de showbiz. En fait, Musk a été un peu plus prudent que d’habitude, expliquant qu’il faudra surmonter une série d’obstacles technologiques au cours des cinq prochaines années pour y parvenir. « L’important est d’établir sur Mars une civilisation qui puisse se maintenir », a-t-il ajouté.

La salle du Clubhouse avec Elon Musk

C’est également au cours de ce type de longue conversation sur Clubhouse, un site de réseau social vocal qui continue à n’être accessible que sur la base d’invitations très recherchées, que Musk a abordé l’affaire GameStop, qui a donné lieu à une opération coordonnée de crowdsourcing démarrant sur Reddit en réponse à des ventes à découvert par des opérateurs liés à de grands fonds d’investissement. Et que même le chef de Tesla avait souligné avec son « Gamestonk ! » posté sur Twitter. Attention aussi à Bitcoin et surtout à Dogecoin : ces deux cryptocurrences se sont retrouvées dans le collimateur des « subreddits », les canaux de l’agrégateur américain dédié à ces sujets, et de Musk lui-même.

L’aspect absurde était, par exemple, la raison de la montée en flèche des bitcoins la semaine dernière : l’entrepreneur n’avait qu’à ajouter « #Bitcoin » à sa biographie sur le social de l’oiseau, où le hashtag reste la seule information disponible. Et même sur le saut des citations de Dogecoin, en plus de la chaîne habituelle sur Reddit, il a mis la main à la pâte en publiant l’image de couverture d’un magazine qui se moquait de Vogue, c’est-à-dire juste « Dogue », prononciation erronée du nom de la cryptocouronne elle-même, d’après un mème populaire d’une race de chien Shiba Inu connue précisément sous le nom de « doge ». C’est-à-dire à quels niveaux de complexité labyrinthique se déplacent les cultures et sous-cultures numériques, financières et sociales. Résultat : la semaine dernière, la cryptocourant a fait un bond de 300%. « Le résultat le plus drôle et le plus ironique serait sans doute que Dogecoin devienne la monnaie terrestre du futur », a plaisanté l’entrepreneur.

Parmi les autres sujets qui se sont retrouvés dans la pile, on trouve ce qu’il a vu ou lu – de l’émission de Netflix « Cobra Kai » au film « Tenet » de Chritpher Nolan en passant par ses impressions sur le livre culte « Hitchhiker’s Guide to the Galaxy » de Douglas Adams – les compétences qu’un enfant de 5 ans devrait avoir dans le monde d’aujourd’hui, qu’il y ait ou non des extraterrestres, bien sûr

Tesla et la conduite autonome, les vaccins contre le Covid- 19 (« Il va y avoir une avalanche de ceux-ci, nous allons finir par les gaspiller d’ici un an », a-t-il dit) en se prononçant en leur faveur. Vers la fin de la réunion, donc, Musk a inclus parmi les intervenants Vlad Tenev, PDG de Robinhood, la plateforme d’investissements micro-financiers également au centre de la controverse ces derniers jours et également financée par les capital-risqueurs Andresseen-Horowitz, pour laquelle, selon certains, les 90 minutes de « confessions » n’auraient été qu’une formidable action de promotion et de pr dans tous les domaines. Le discours peut être écouté sur différentes chaînes Youtube, par exemple ici.

Hot news

Le chapitre 9 de WandaVision révélera que la vision est la vraie chose.

L'épisode 8 de WandaVision a laissé quelques inconnues qui seront résolues dans le neuvième et dernier épisode de la série Disney+. A l'attention des Spoilers...

Marvel a mentionné le mot « interdit » sur WandaVision

Marvel a mentionné dans WandaVision le mot "interdit". Cependant, ils avaient une bonne raison de le faire et ont surpris tout le monde. L'avant-dernier épisode...

Wandavision : Ultron Theory le grand méchant qui n’est pas encore apparu sur la scène

Avec le grand final de la série Wandavision, il reste encore des questions à résoudre. L'une d'entre elles consiste à savoir si Ultron...

Hulu dévoile la liste des communiqués de mars 2021

Hulu a déjà dévoilé les premières de mars qui seront sur la plateforme au fil des jours. Hulu est une plateforme de streaming où vous...

A ne pas manquer

WandaVision va décevoir les fans qui ont beaucoup de théories en tête

Depuis la sortie de WandaVision, des milliers de théories ont fait leur apparition sur Internet, ce qui pourrait faire en sorte que la grande...

Le chapitre 9 de WandaVision révélera que la vision est la vraie chose.

L'épisode 8 de WandaVision a laissé quelques inconnues qui seront résolues dans le neuvième et dernier épisode de la série Disney+. A l'attention des Spoilers...

Marvel a mentionné le mot « interdit » sur WandaVision

Marvel a mentionné dans WandaVision le mot "interdit". Cependant, ils avaient une bonne raison de le faire et ont surpris tout le monde. L'avant-dernier épisode...