Du plastique flottant dans l’air : comment le détecter ? Nouveau dispositif à venir

Crédit : DALL-E par OpenAI (image générée par une intelligence artificielle)

Nous savons que la pollution plastique a un impact énorme sur l’environnement, mais ce que nous ne savons peut-être pas tous, c’est que le plastique peut se présenter, une fois laissé dans l’environnement, sous différentes formes et l’une de ces formes le voit littéralement « flotter » dans l’air.

Nanoplastiques

Il s’agit des « nanoplastiques », des morceaux de plastique si petits qu’ils peuvent flotter dans l’air. Le plastique a tendance à se décomposer (mais pas à se biodégrader, ce qui est un concept différent) une fois qu’il est introduit dans certains environnements et que les fragments deviennent de plus en plus petits. Ces fragments s’insinuent de plus en plus facilement, car ils sont de plus en plus petits, un peu partout, même dans le corps des êtres vivants. De nombreuses études ont montré que les nanoplastiques peuvent parcourir des milliers de kilomètres d’un endroit à l’autre de la planète en étant transportés par le vent. Il est donc essentiel de concevoir des méthodes permettant de connaître la quantité de nanoplastiques dans l’air à un endroit donné, ce qui n’est actuellement pas facile à faire avec des appareils plus ou moins portables et en tout cas peu coûteux.

Capteur nanoplastique

C’est ce que fait Raz Jelinek, chercheur à l’université Ben-Gurion du Néguev. Il développe une sorte de « nez électronique », c’est-à-dire un capteur nanoplastique, pour surveiller l’environnement. Il s’agit d’un dispositif contenant plusieurs couches de carbone capables d’absorber les types de plastique les plus courants : polystyrène, polypropylène et polyméthacrylate de méthyle. Pendant les tests, les chercheurs ont « aérosolisé » le plastique en laboratoire en le faisant flotter dans l’air. En exposant des électrodes recouvertes de films de carbone à ce plastique nain en suspension dans l’air, les chercheurs ont obtenu des signaux différents selon le type de plastique.

Dispositif utile dans certains environnements

Ce capteur peut signaler la quantité de particules dans un type de plastique, par exemple si elle dépasse un certain seuil de concentration. Les chercheurs travaillent encore sur le capteur afin qu’il puisse distinguer plusieurs types et tailles de nanoplastiques. Ces dispositifs pourraient être utilisés dans les environnements les plus sensibles, par exemple dans les environnements intérieurs où il est plus facile de « respirer » du plastique, c’est-à-dire dans les établissements de santé, les écoles ou même les maisons.

Maxime Le Moine
Maxime Le Moine
Grand amateur et passionné de technologie, j'ai un faible pour les machines en tout genre. Je vous partage les nouveautés tech pour vous permettre de vous garder à jour dans l'évolution qui ne s'arrête jamais!

Hot news

A ne pas manquer