Développement d’un médicament potentiel pour le diabète de type 2 qui ne produit pas d’effets secondaires graves

Résumé graphique de l’étude (crédit : DOI : 10.1016/j.celrep.2020.107768, Rapports des cellules)

Une nouvelle étude montrant qu’il est possible de développer un médicament pour traiter le diabète de type 2 sans effets secondaires est parue dans la revue Cellule.
Le chercheur Robert P. Doyle de l’université de Syracuse a en effet mis au point un nouveau médicament qui contrôle plus efficacement le taux de sucre dans le sang sans certains des effets secondaires des médicaments « traditionnels », notamment les nausées, les vomissements et la perte de poids non désirée.

Le chercheur, avec l’aide de ses collègues, a combiné deux molécules pour créer une nouvelle substance qui semble réduire le niveau de glycémie sans ces effets secondaires.

Il a fait le couplage en utilisant une nouvelle technique de corrination chimique. Le composé qui en résulte, appelé Cbi-Ex4, a été testé sur la musaraigne (Suncus murinus), un rongeur choisi précisément en raison de sa capacité à vomir, a montré une nette amélioration du taux de sucre dans le sang et une profonde réduction des vomissements par rapport, par exemple, à Ex4, un agoniste GLP-1R approuvé par la FDA.

En outre, aucune perte de poids n’a été observée, ce qui fait de ce nouveau composé un candidat médicament final idéal pour les patients qui ont besoin d’une glucorégulation sans que cela n’affecte leur indice de masse corporelle.